La Nouvelle Tribune

Report de l’ouverture de la 2è session extraordinaire à l’Assemblée

Espace membre

La désignation des membres de la Haute cour de justice divise toujours les députés
Le boycott de la majorité des députés à l’Assemblée nationale n’a pas permis d’ouvrir la deuxième session extraordinaire de l’année 2009 au parlement. Pour cause, les députés n’arrivent pas à accorder leurs violons par rapport à la clé de répartition imposée par la haute juridiction suite aux recours déposés par des députés de la mouvance.


Mais voilà que les députés de l’opposition ne veulent pas aussi se laisser piétiner par leurs collègues de la mouvance qui aujourd’hui semblent bénéficier des largesses de la Cour constitutionnelle. Cette situation crée déjà de remous au sein de la représentation nationale. La séance plénière devant consacrer l’ouverture de la 2è session extraordinaire de l’année a fait les frais de cette guéguerre parlementaire. On s’interroge alors sur  l’attitude qu’adopteront les députés aussi bien de la mouvance que de l’opposition? Cette désignation sera t-elle facile à gérer au parlement? Autant de questions qui trouveront leurs réponses probablement demain, date de la reprise des travaux à l’hémicycle. Une plénière qui s’annonce encore tumultueuse et houleuse vu le contexte politique actuel à l’Assemblée nationale.

A cet effet, des  sources parlementaires avancent même qu’il y a des risques d’éclatement de groupes parlementaires pour retourner à la case départ et afin que l’opposition dispose malgré tout d’une majorité confortable au sein de la Haute cour de justice et dans les autres institutions parlementaires sous régionales.

Ismail Kèko

{mosgoogle}