La Nouvelle Tribune

Bénin: Léhady Soglo plaide pour la cohabitation pacifique des religions

Espace membre

Le maire de la commune de Cotonou, Léhady Soglo a pris part, de bout en bout hier mardi 10 janvier 2017 à Zogbo dans le 9ème arrondissement, aux manifestations officielles marquant la fête du vodoun.

Ceci pour marquer son attachement à la promotion des valeurs endogènes du Bénin malgré son obédience religieuse. La veille, il a offert des vivres aux dignitaires pour faciliter l’organisation des festivités

Les dignitaires religieux ont exprimé leur gratitude au Maire pour son soutien renouvelé et sa contribution à la réussite desdites manifestations. Ces dignitaires n’ont pas manqué de saluer les nombreuses actions du maire en faveur du développement municipal. Ensuite, ils ont prié pour la paix, l’unité et la concorde dans la ville de Cotonou en particulier et au Bénin en général. 

Accompagné d’une délégation composée d’adjoints au maire et de chefs d’arrondissements, le maire de Cotonou est allé, hier mardi, apporter son soutien aux adeptes des religions traditionnelles de la ville capitale économique du Bénin. Par sa participation au rituel marquant ces festivités, le maire Léhady Soglo fait preuve d’ouverture. Prenant la parole, Léhady Soglo a rendu un hommage mérité à son prédécesseur le Président-maire Nicéphore Dieudonné Soglo pour les actions courageuses entreprises en faveur de la promotion de la culture africaine notamment béninoise à travers l’institutionnalisation de cette fête.

Il a ensuite insisté sur la place des religions endogènes dans le développement socioculturel du Bénin. «Le caractère laïc de l’Etat consacré par la constitution du Bénin est inscrit dans l’ADN de notre éducation sociale. Nous évoluons dans une société multiculturelle et multi-cultuelle», a-t-il rappelé. Le maire de Cotonou a indiqué que les religions endogènes constituent une force incontestable et un véritable facteur d’identification, d’entente et d’intégration nationale.

Il a ensuite mis un accent particulier sur la paix, l’unité et la cohésion nationale qui doivent caractériser le comportement de chaque citoyen. «Au-delà de ces scènes magnifiques de couleurs chatoyantes, le Bénin envoie au monde chaque 10 Janvier l’image d’un peuple qui épouse les valeurs de paix, de tolérance, de solidarité, d’unité nationale dans un Etat profondément laïc », a-t-il ajouté.

La veille de cette célébration de la fête des religions endogènes, le Maire et son équipe ont offert aux dignitaires un lot de vivres composés de trente sacs de riz de 50 Kg, trois bœufs, neuf brebis, six poulets, six coqs, des cartons de Gin Royal, des boissons et des enveloppes financières