La Nouvelle Tribune

Assemblée nationale: Le dossier construction du siège du Parlement refait surface

Espace membre

Par l’entremise d’une question d’actualité posée au gouvernement du nouveau départ, les députés de la 7è législature viennent de déterrer le fameux dossier de la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale, un autre scandale sous l’ère de l’ancien régime dirigé par Boni Yayi. Pour les députés, c’est un dossier de mal gouvernance et de corruption.

Selon la plupart des députés qui sont intervenus dans le débat, ce projet était destiné à offrir de meilleures conditions de travail aux parlementaires. Malheureusement, ce dossier a aussi souffert de corruption et de mauvaise gestion financière. Démarrée, en février 2009 et prévue pour être terminée en 24 mois, la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale qui se dresse à l’entrée de la ville de Porto-Novo, dure depuis plus de sept (07) ans sans que ce chantier n’évolue normalement. D’un coût prévisionnel de 18 milliards de francs CFA, ce siège coûtera le triple du budget prévisionnel avant son achèvement. Une situation que les parlementaires de la 7è législature ont déplorée au cours des débats à l’hémicycle.

En crevant l’abcès, le député Atao Hinnouho, dans son intervention, a condamné même des collègues députés qui sont impliqués dans ce scandale. Au finish, le chantier coûtera une bagatelle somme de quarante (40) milliards 699 millions 177 mille 156 francs CFA. Aussi, les députés ont exigé du gouvernement le planning des travaux restants et une date butoir pour la livraison du chantier. Puisque dans ses réponses, le ministre en charge du cadre de vie, José Tonato, a rassuré les députés qu’il faut une somme complémentaire de 18 milliards de francs CFA pour achever les travaux probablement en une année et demie. Malgré les débats houleux qui ont été menés à l’hémicycle, les députés restent toujours pessimistes surtout rien n’est prévu comme dotation dans le budget 2017. Mais le ministre rassure une fois encore, qu’au terme de l’audit qui sera commandité sur ce chantier, des ressources pourront être intégrées dans le budget 2017 pour l’achèvement des travaux