La Nouvelle Tribune

Bénin: L’Anpe préoccupée par l’insertion professionnelle des personnes handicapées

Espace membre

Il s’est tenu hier jeudi 1er décembre 2016, au Centre de promotion de l’artisanat (Cpa) à Cotonou, la cérémonie de lancement officiel de l’atelier d’échanges sur l’emploi des personnes handicapées et autres groupes vulnérables. L’objectif est d’apporter des solutions idoines afin de favoriser l’insertion de ces personnes sur le marché de l’emploi.

La quinzaine nationale de l’emploi organisée par l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) a pensé aux personnes handicapées. C’est du moins ce que l’on peut comprendre à travers le lancement officiel de l’atelier d’échanges sur l’emploi des personnes handicapées et autres groupes vulnérables. Cet atelier a été lancé hier jeudi 1er décembre 2016, au Centre de promotion de l’artisanat (Cpa) à Cotonou. Occasion pour ces personnes de faire des propositions conséquentes pour que leur emploi soit une réalité au Bénin.

Nouveau départ

Le Secrétaire général de la Fédération des associations des personnes handicapées du Bénin (Faphb), Domingo Nassirou, a rappelé que le grand problème des personnes handicapées et autres couches vulnérables au Bénin, c’est leur insertion sur le marché de l’emploi. Et pour y remédier, ajoute-t-il, il faut obéir à trois éléments. Primo, encourager l’intégration scolaire de ces personnes. Secundo, assurer leur formation professionnelle. Tertio, leur insertion professionnelle. Il estime que si les autorités avaient pensé à la question depuis ,les choses auraient pu être autrement.

Le Directeur général de l’Anpe, Urbain Amégbédji, a mentionné que « nous n’avons pas un bon regard vis-à-vis de ces personnes».

« Elles sont des personnes à part entière et non entièrement à part de notre société » a-t-il souligné.

A travers cette déclaration : « Ce qui fait mal ce n’est pas parce que vous êtes différents. Ce qui fait mal c’est d’être traité différemment » il réaffirme son soutien aux personnes handicapées. Yorou Orou Méré, Directeur de la promotion de l’emploi et représentant le ministre du travail et des affaires sociales estime que c’est une opportunité qui « nous est donnée pour réfléchir sur comment mettre fin à l’anarchie qui est constatée ». Pour lui, nul ne sera de trop car la question de l’insertion professionnelle des personnes handicapées est un défi. Il a fait savoir que les personnes handicapées sont compétentes et ont de la matière