La Nouvelle Tribune

Première sortie publique

Espace membre

K. FassassiKamarou sort de sa réserve et défie Yayi pour 2011
Sortant d’un silence qu’il entretient depuis l’avènement du régime du changement en Avril 2006, l’ancien ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Kamarou Fassassi a annoncé hier dimanche qu’il se battra pour être le meilleur de ceux qui conduiront en 2011 un nouvel homme à la tête du Bénin.
« (…) En 2011, je veux être dans une équipe qui va gagner ». Reçu hier dimanche sur la chaîne de télévision Canal 3 Bénin à l’occasion de sa première sortie publique depuis Avril 2006, Kamarou Fassassi annonce ainsi les couleurs de son prochain combat. Et pour cause ! « Si le pays continue d’être géré comme il l’est aujourd’hui, ne soyez pas surpris qu’on connaisse en 2011 une nouvelle alternance », a prévenu l’ex compagnon du général Mathieu Kérékou. Alors, Kamarou Fassassi, ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau du dernier gouvernement de l’ex président de la République, Mathieu Kérékou dont il avait préféré en 1998 la compagnie que le respect du mot d’ordre de démission collective des représentants de son parti, le Parti du Renouveau Démocratique (Prd) dont le président lui-même, Me Adrien Houngbédji alors premier ministre, propose au peuple béninois de le suivre dans sa dynamique. Car, affirme-t-il, « si vous me voyez dans une équipe, sachez que c’est elle qui gagnera ». Cette assurance de l’invité de ce dimanche sur l’émission « Zone Franche » de Canal 3 Bénin découle de ce qu’en amont à l’en croire, il y aura entre le candidat et lui une définition claire des conditions et modalités de son engagement à ses côtés. Au nombre des potentiels candidats qui pourraient mériter la confiance des Béninois en 2011, l’invité cite avec beaucoup de compliments, Me Adrien Houngbédji plusieurs fois candidats malheureux aux élections présidentielles en République du Bénin.
{mosgoogle}
Il a d’ailleurs dit lui avoir téléphoné pour l’informer de ce qu’il allait plancher sur l’émission au moment où il quittait son domicile pour le siège de Canal 3 Bénin en même temps qu’il a téléphoné aussi à Lazare Sèhouéto, candidat aux élections présidentielles de mars 2006 et probable candidat aux échéances de 2011. Heureux d’enregistrer selon ses propres déclarations de nouvelles adhésions notamment « de cadres pas des moindres de l’administration béninoise » au sein de son parti, le Parti du Renouveau Démocratique (Prd Nouvelle Génération), M. Fassasi passe son temps au milieu des masses populaires et de la jeunesse puis réfléchit avec les siens sur le devenir du Bénin.

Souleymane Boukari