La Nouvelle Tribune

Bénin : Les autorités de la HAAC s’attèlent à restituer l’image de l’institution

Espace membre

En prélude aux journées portes ouvertes prévues du 23 au 25 novembre prochain, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), a organisé, vendredi 18 novembre 2016, une séance de travail à sa salle de conférence à Cotonou. A travers cette séance de travail, elle a donné les raisons de  l’organisation desdites journées.

Améliorer l’image de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Tel est l’objectif poursuivi par les autorités de l’organe de régulation de la presse béninoise, à travers ses journées portes ouvertes, prévues du 23 au 25 novembre prochain.C’est à la faveur d’une séance de travail, tenue, vendredi 18 novembre 2016, à la salle de conférence de la Haac, que ses autorités l’ont fait savoir. C’est dans une ambiance de convivialité et de confraternité que s’est tenue cette séance entre les hommes des médias et représentants de la Haac. Le conseiller à la Haac, chargé des relations publiques et de la communication, Chabi Félix Adimi, a laissé entendre que l’opinion publique béninoise a une perception « erronée » de la Haac. C’est fort de cela, et pour mieux lui  faire connaître la Haac  que « nous avons décidé d’organiser ces journées » a-t-il poursuivi. Avant d’expliquer ce qui sera fait concrètement lors de ces journées, il a tenu à rappeler les missions essentielles de la Haac : garantir et assurer la protection de la presse, veiller au respect de la déontologie en matière d’information  et garantir l’accès équitable des partis politiques, des associations, des citoyens et surtout des institutions de la république aux organes publics d’information et de communication. L’occasion sera donnée aux Directeurs et aux chefs de service de présenter leurs différentes activités au public. Ce faisant, ces derniers sauront non seulement ce qui se fait mais aussi connaîtront physiquement la Haac, a indiqué Chabi Felix Adimi. Car selon lui, peu de gens peuvent indiquer où se trouvent son siège. En concluant la rencontre,  le conseiller Adimi  a tenu à rassurer les hommes des médias, de ce que la Haac n’est pas une instance où se concoctent les décisions pour assommer la presse. « La presse et la Haac sont des partenaires » a-t-il ajouté. Il invite le peuple béninois à faire massivement le déplacement les 23, 24 et 25 novembre prochain