La Nouvelle Tribune

Lutte contre l’impunité : La réplique musclée de Dieudonné Lokossou à Talon

Espace membre

Il n’y a plus de doute. La période de grâce du régime de la Rupture est bien lointaine. Les répliques désormais aux actes et déclarations du chef de l’Etat ne se font plus attendre. Pour preuve, les réactions suis à la déclaration du chef de l’Etat à Parakou le week-end dernier et faisant état de ce que les Béninois ne sont pas prêts à lutter contre l’impunité se multiplient.

La dernière en date émane du Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin), Dieudonné Lokossou. Au détour de la cérémonie de clôture de la ‘’semaine des libertés’’ organisée ce matin à la Bourse du travail à Cotonou par l’Organisation pour la défense des droits de l’homme et des peuples (ODHP), le syndicaliste a réagi aux propos du chef de l’Etat. Dans sa réaction, Dieudonné Lokossou, a véhément critiqué la déclaration du chef de l’Etat. Pour le Sg de la CSA-Bénin, contrairement à ce qu’a déclaré le Président de la République, les Béninois sont disposés à lutter contre la corruption et à la fin de l’impunité. « On est prêt. Personne n’est contre l’impunité », a déclaré le syndicaliste qui fait savoir que ce pour quoi, les Béninois sont contre, c’est une justice sélective. Mieux, Dieudonné Lokossou pense que  « ce n’est pas en jetant innocemment des gens en prison » que le régime va réussir la lutte contre l’impunité.

S’exprimant sur le dossier des véhicules d’occasion, le premier responsable de la CSA-Bénin pense que c’est un pas. Mais, il estime qu’il faut aller loin. « On parle aujourd’hui de Ségub, mais pourquoi on a ciblé une période ? », a interrogé Dieudonné Lokossou  avant de conseiller : « allons au-delà et voyons ce qui s’est passé avant ».