La Nouvelle Tribune

Bénin : Le budget 2017 du Memp connait une hausse de 1,17%

Espace membre

Le budget du Memp pour le compte de l’année 2017, en projets, s’évalue à 107 milliards 591 millions 271 milles FCFA contre 106 milliards 546 millions 599 milles FCFA pour le compte de l’année 2016, soit un accroissement de 1,17%.

C’est du moins le résumé effectué le vendredi dernier par le ministre des enseignements maternel et primaire (Memp) à la presse, au terme des travaux budgétaires. Selon ses propos, c’est un budget qui est mis en place pour réaliser la politique du gouvernement en matière d’accès et en matière de rétention. « Quand on parle d’accès, nous parlons d’infrastructures scolaires, nous parlons de mobiliers. Et quand on parle de rétention, nous parlons de toutes les conditions qui permettent de maintenir les enfants à l’école. Dans ce domaine, nous pouvons inscrire les cantines scolaires, les subventions qui permettent aux écoles de fonctionner entre autres » a-t-il déclaré.

Il a mis également l’accent sur la formation des enseignants, notamment le renforcement de leur capacité. « Nous avons programmé la formation continue de plus de 20.000 enseignants au cours de l’année » a martelé le ministre Salimane Karimou. Les projets et programmes majeurs au titre de 2017 n’ont pas été occultés, notamment huit (08) qui ont été inscrits dans le PAG pour le compte du Memp. Il y a cinq (05) projets de construction et d’équipement de salles de classe, un (01) projet de construction et de viabilisation des Ecoles normales d’instituteurs et des circonscriptions scolaires, le projet ElAN pour l’introduction des langues nationales dans le système éducatif formel et un (01) projet d’appui institutionnel et de renforcement de capacités des cadres du ministère.

Le montant total de ces projets inscrits en 2017 s’élève à 13.121.240.000 FCFA contre 5.628.788.000 FCFA en 2016. Les honorables députés ont suggéré que c’est insuffisant et qu’il faut pouvoir envisager la formation continue de tous les enseignants compte tenu des mauvais résultats que nous avons eus l’année dernière au Cep, sans oublier la question de la pénurie d’enseignants.  « …Nous avons gagné plus de 3000 enseignants, ce qui fait que pour le compte de 2017 nous avons mis le budget du recrutement de 1896 enseignants et en 2018, faire pareil pour que progressivement le déficit puisse être comblé » a précisé le Memp