La Nouvelle Tribune

Destitution des maires: Jacques Dagoué, maire de Glazoué, conjure le mauvais sort

Espace membre

Il n’y aura pas de changement à la tête de la mairie de Glazoué. Menacé de destitution depuis plusieurs semaines, le maire Jacques Dagoué a réussi à conjurer le mauvais sort qui, depuis plusieurs mois emporte les maires.

Lors du vote de défiance qui a eu lieu ce vendredi 11 novembre 2016 à l’hôtel de ville de la localité,  les conseillers communaux dissidents n’ont pu obtenir le quota des 2/3 nécessaire pour destituer Jacques Dagoué de son poste de président du conseil communal de Glazoué. Le vote de défiance à travers lequel certains conseillers entendaient retirer leur confiance à la première autorité de la commune s’est en effet soldé par onze (11) voix pour la destitution et huit (08) contre.

Il faut dire que le virus de la destitution des présidents des conseils communaux s’est introduit au Bénin au lendemain de l’élection du Président de la République, Jacques Dagoué est le premier maire qui, menacé de destitution, a réussi à se tirer d’affaires. Tous les autres notamment les maires d’Allada, Parakou, Gogounou et Bonou ont tous perdu leur fauteuil à l’issue des votes de défiances respectifs.