La Nouvelle Tribune

Affaire Ajavon : Gbadamassi accepté dans un premier temps puis interdit d’accès au Parquet

Espace membre

Pendant que l’audition du richissime homme d’affaires, Sébastien Ajavon et des trois détenus dans l’affaire de trafic de cocaïne suit son cour ici au tribunal de première instance de Cotonou, un évènement vient de se dérouler à l’extérieur du Parquet.

En effet, l’honorable député Rachidi Gbadamassi a été interdit d’avoir acces au Parquet. Accompagné de de son garde du corps et vêtu d’un Bazin blanc (tenue locale), le député était venu suivre en direct l’audience du « roi du poulet ».

Mais les forces de l’ordre lui ont formellement notifié qu’il (député Gbadamassi, Ndlr) ne pouvait rentrer à l’intérieur du bâtiment. Surpris par cette attitude des hommes en uniforme, le député Gbadamassi a tenté de négocier son entrée au Palais de justice mais en vain.

Selon les forces de l’ordre, cette consigne vient de leur supérieur hiérarchique. Tout furieux, l’honorable député est rentré dans sa voiture et a quitté le Parquet. Après huit jours de garde à vue, Sébastien le richissime homme accablé par une affaire de cocaïne dans l’un des conteneurs à destination de Comon SA, sa société est devant le tribunal. Rappelond que le député Gbadamassi était dans un premier temps dans la salle de l’audience mais était enduite sorti.