La Nouvelle Tribune

Affaire Ajavon : Le Parquet de Cotonou fortement militarisé

Espace membre

Ce vendredi 4 novembre, c’est le jour du face-à-face entre l’homme d’affaires Sébastien Germain Ajavon et le procureur de la République dans la rocambolesque affaire de trafic de 18kg de cocaïne. Au tribunal de première instance de Cotonou, c’est une ambiance particulière.

Une mobilisation particulière. Les populations ont envahi le tribunal pour suivre le près la présentation de « Foo Séba » aux juges. Un impressionnant dispositif militaire a été mis en place. Les hommes en uniforme ont été mobilisés pour la cause. Difficile d’avoir accès au Parquet. Les rues aux alentours du tribunal sont interdites d’accès. Les consignes sont très fermes. Pendant ce temps, différents groupes sympathisants du « roi du poulet » font les allez retour pour réclamer la libération de leur « bienfaiteur ». Sur les banderoles, l’on peut lire « Libérez Ajavon ». Pour l’heure, l’audience n’a pas encore démarré. Mobilisés pour couvrir ce que l’on peut désormais appeler « affaire de l’année », la presse locale et internationale ont été aussi interdit d’accès au parquet. Tous, attendent sous le chaud soleil de ce midi à Cotonou.