La Nouvelle Tribune

Affaire Sébastien Ajavon: la réaction de Daniel Edah

Espace membre

Dans le dossier présumé de trafic illicite de drogue dans lequel le président directeur général du groupe Cajaf-Comon est gardé suscite beaucoup de réactions. Notamment dans la classe politique et la société civile.

Dans un post publié sur sa page facebook, Daniel Edah, homme politique et candidat malheureux de la dernière élection présidentielle de mars 2016 donne sa position.

Lire ci-dessous l’intégralité de son post

Affaire Ajavon, Ma position.

Chers compatriotes,

Notre peuple traverse des moments difficiles. Difficiles du fait de la faim qui sévit dans les familles. Difficiles du fait du chômage qui continue de régner en maitre. Difficiles du fait de la morosité économique aggravée par la chute du Naira et les difficultés de notre port. Difficiles du fait de la crise de l'université. Difficiles du fait de l'insécurité ambiante. Difficiles du fait du doute qui grandit dans la conscience populaire. Et j'en passe.

Alors que nous commençons par espérer un début de sortie des difficultés avec l'adoption récente du programme d'action du gouvernement, une affaire nous tombe dessus et risque de distraire la satisfaction des attentes du peuple.
J'espère que cette affaire n'est pas de la même famille que celles que nous avions connues dans un passé pas si éloigné.

J'ai mes interrogations mais je préfère les garder pour moi pour le moment et réitérer ma confiance en la justice de notre pays tout en espérant que le professionnalisme et le strict respect des procédures prennent le dessus pour la manifestation de la vérité.

Si le Président Ajavon est coupable, que la loi lui soit appliquée. Car aucun patriote ne saurait cautionner que le Bénin soit indexé comme plaque tournante de trafic de drogues.

Par contre, s'il s'avère que ceci est un coup politique du Président Talon - ce que j'ai du mal à admettre - comme cela se murmure dans l'opinion depuis vendredi soir, le peuple prendra ses responsabilités et je serai à ses côtés pour dire NON au retour des pratiques rejetées par la Coalition de la rupture le 14 mars et par le peuple souverain le 20 mars 2016.

Pour l'heure, je nous invite à la retenue pour ne pas faire des commentaires ou prendre des positions hâtives nuisibles à la paix sociale.

Dieu bénisse le Benin! Amen.

Daniel Edah
Ancien Candidat MPS à l'élection présidentielle 2016
Membre de la Coalition de la rupture.