La Nouvelle Tribune

Mairie de Parakou: première manifestation contre le maire Charles Toko

Espace membre

Déjà des mécontents. Le nouveau maire de la commune de Parakou, Charles Toko, fait déjà des mécontents. La première autorité de la troisième ville à statut particulier du pays vient en effet de prendre une décision rejetée par certains administrés.

Il s’agit de la décision réduisant à un, le nombre de gares routières reconnues dans la cité des Kobourous. Cette décision, n’agrée en effet guère les responsables syndicaux des transporteurs de la ville de Parakou qui l’ont fait savoir ce vendredi 21 octobre 2016. A la faveur d’une manifestation, ces derniers ont clairement marqué leur désapprobation contre la décision de l’autorité municipale. Les syndicalistes, lors de cette sortie, ont invité le locataire de l’hôtel de ville à simplement et purement rapporter sa décision. Car, estiment-ils, la décision de l’autorité municipale a été prise sans aucune concertation avec eux. Pour eux donc, cette décision est inacceptable.

Rejetant ainsi la décision imposant une et une seule gare routière dans la localité, les manifestants ont alors proposé qu’il soit plutôt autorisé « une gare pour chaque sortie de la ville ».

Le maire Charles Toko acceptera-t-il cette proposition pour mettre fin dès aujourd’hui, à ce qui pourrait conduire à un bras de fer entre la municipalité et les transporteurs? Difficile de répondre. Seuls les jours à venir nous édifierons.