La Nouvelle Tribune

Bénin : le régime Talon démotive les travailleurs de l’Etat selon le Syntra Ttp

Espace membre

Dans l’énorme budget de plus de 2000 milliards de francs Cfa qu’a présenté le gouvernement pour l’exercice 2017, le Bureau exécutif national du Syndicat national des travailleurs de l’administration des transports et des travaux publics (Ben-Syntra-Ttp) a relevé l’absence de mesures sociales en faveurs des fonctionnaires de l’Etat.

 « Dans le budget exercice 2017, rien n’est prévu pour améliorer les conditions de vie et de travail des agents de l’Etat alors que le budget d’investissement a connu une hausse significative ». C’est le triste constat fait par le Ben-Syntra-Ttp  dans un communiqué après sa réunion du lundi 17 octobre consacrée à l’’examen entre autres de « l’orientation du budget exercice 2017 du gouvernement de la Rupture » et la décision relative à l’interdiction des activités des organisations estudiantines légalement constituées sur les campus au Bénin. « Après une analyse approfondie de la gestion du personnel de l’Etat, le Bureau exécutif constate avec regret que l’administration vit ses heures les sombres sous ce régime dit du Nouveau Départ »  lit-on dans le communiqué. Selon le Ben-Syntra-Ttp, « le personnel de l’Etat est soumis depuis avril 2016 à une pression très forte qui se traduit par la prise de différentes mesures de suppression de divers avantages dont bénéficiaient les agents de l’Etat ». Le Ben-Syntra-Ttp fustige cet état de chose et alerte. « Ces mesures sapent le moral du personnel de l’Etat qui est très démotivé. il suffit  de faire un tour dans les départements » signale-t-il ajoutant « Il suffit de faire un tour dans les départements ministériels pour le constater. Le volet social semble être le talon d’Achille du gouvernement Talon qui se refuse de prendre des mesures sociales en faveur des travailleurs de l’Etat après avoir annulé toutes celles qui existaient avant ». Eu égard de cette situation le Ben-Syntra-Ttp veut savoir « quelle performance veut-on atteindre avec des ressources humaines démobilisées, découragées, démotivées et démoralisées ? »