La Nouvelle Tribune

Bénin : 7000 Km de pistes rurales à réfectionner

Espace membre

(L’Aic et le Maep à pieds d'oeuvre) Au cours de la tournée conjointe qu’ils ont faite dans le bassin cotonnier du Bénin, l’Association interprofessionnelle du coton(Aic) et le Ministère de l’agricole avaient promis aux producteurs la réfection des pistes de desserte rurales.

En fin de semaine dernière, le président de l’Aic Mathieu Adjovi, le Sg du Maep Abdoulaye Toko et le Directeur général des infrastructures Jacques Ayadji ont eu une séance de travail à ce sujet. Au cours de cette séance, il a été décidé de réfectionner 7000Km de pistes  rurales pour désenclaver les zones de production de l’or blanc.

La promesse est une dette, dit-on. C’est pour s’en acquitter que Mathieu Adjovi et Abdoulaye Toko ont décidé de vite rencontrer le Directeur général des infrastructures Jacques Ayadji pour plaider pour la réfection des pistes de desserte rurale. L’une des décisions importantes issues de cette rencontre est la réfection de 7000 kilomètres de piste de desserte rurale. On se rappelle que lors de la tournée qu’ils ont entamée le 03 mars, l’Aic et le Maep ont été interpelés plusieurs fois par les producteurs sur la réfection des pistes. Toutes les dispositions ont été prises pour que les pistes soient réfectionnées avant le début de la campagne.

« Je suis très satisfait des résultats auxquels nous sommes parvenus à l'issue de nos échanges.  J'ai en effet dit aux représentants des ministres de l'Agriculture et des Travaux Publics ici présents,  l'engagement de l'Aic à payer les fonds coton aux paysans dès la commercialisation.  Pour cela,  il va falloir que le coton soit évacué à temps des champs vers les usines. D'où la nécessité et l'urgence de réfectionner les pistes dont j'ai  constaté par moi même l'état de dégradation , lors de la tournée nationale dans les bassins cotonniers que je viens d'effectuer. Mais j'ai rencontré des oreilles attentives et j'ai remarqué que la question préoccupe les ministères concernés que sont le Maep et le Mttp.Je suis rassuré et je rassure à mon tour paysans et égreneurs que tout se passera pour le mieux », a déclaré Mathieu Adjovi , le Président de l'Aic à la fin de la séance de travail.

Il a été accompagné par le Sg du Maep Abdoulaye Toko qui a représenté le ministre à la séance a jugé opportun et nécessaire la rencontre qui a permis d'avoir une idée fixe de ce qui est à faire. Il a annoncé le chiffre de 7.000km de pistes rurales à réfectionner au lieu des 4.500 km préalablement retenus.  Ceci au vu de l'impact négatif des dernières pluies. Il a aussi fait cas des ouvrages de franchissement à réfectionner.  Il a dit l'engagement et la détermination du Maep pour amener à bon port le processus de la réfection des pistes avant la campagne de commercialisation. Jacques Ayadji, Directeur général des infrastructures représentant le ministre des Tp déclare «  Notre défi, c'est que tout le coton produit soit évacué. Nous devons encourager les paysans qui ont répondu à l'appel du Chef de l'Etat en produisant beaucoup. Nous allons tout faire pour que le transport ne consomme pas tout le bénéfice des producteurs. Le ministère des Tp à travers la Direction des infrastructures jouera pleinement sa partition. Les contrats sont en train d'être signés avec nos démembrements et les travaux vont commencer incessamment ».Ainsi,  à  peine terminée, la tournée conjointe Aic/Maep donne déjà des résultats positifs