La Nouvelle Tribune

Suspension des lotissements : les explications de Koupaki

Espace membre

En Conseil des ministres ce mercredi 12 octobre 2016,  le gouvernement béninois a approuvé la réalisation du cadastre national au Bénin afin de faire face au problème de l’insécurité foncière qui est est une préoccupation majeure dans le pays.

« Dans ce cadre, et pour arrêter le désordre dans ce secteur généré par des initiatives éparses, toutes les opérations en cours pour l’élaboration de documents cadastraux sont suspendues sur toute l’étendue du territoire » a indiqué le ministre d’Etat Pascal I. Koupaki.  Cette suspension intervient alors que les opérations de lotissement sont en cours.

« On ne peut pas vouloir moderniser un instrument comme le cadastre et poursuivre ce que nous étions en train de faire. Regardons le nombre de litiges domaniaux que nous avons dans le pays. Ça ne rassure même pas les investisseurs alors que dans le même temps, nous voulons promouvoir le secteur privé et relancer l’économie de notre pays » a répondu le ministre d’Etat interrogé sur l’incidence de la suspension décidée par le gouvernement sur les lotissements en cours.

  Pour le ministre, « on ne peut pas avoir une loi sur le partenariat public/privé et laisser certaines incertitudes poursuivre leur chemin ». Alors, a-t-il martelé,  «  Il faut mettre fin au désordre ». Au terme de la réalisation du cadastre national, selon le gouvernement,  « la représentation cartographique de l’ensemble du territoire national sera enfin assurée, fiable et pérenne, sur une base communale, et selon sa division en parcelle de propriété ».