La Nouvelle Tribune

Aplahoué : le nombre de conseillers communaux réduit à 24 jusqu’en 2020

Espace membre

On ne court pas derrière deux lièvres à la fois. Le conseiller communal Charles Yamba vient de l’apprendre à ses dépens.

Inscrit à la fois sur la liste de l’alliance Union fait la Nation (UN) et sur celle de l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) lors des dernières élections communales, municipales et locales de juin 2015, Charles Yamba vient en effet de perdre son siège. Saisie d’une requête par un élu, la Cour suprême a décidé d’invalider le siège du conseiller communal.

Un siège vide pour la mandature

Ce siège laissé désormais vide par le conseiller communal Charles Yamba reste inoccupé jusqu’à la fin de la mandature actuelle. Et pour cause, le conseiller Charles Yamba a été élu en qualité de suppléant dans l’arrondissement de Godohou. Il est entré au conseil communal d’Aplahoué à la suite du décès donc du conseiller titulaire Kodoui Massede alors élu à la tête de l’arrondissement. La loi électoral n’ayant prévu aucun mécanisme de remplacement dans ce cas précis, le siège restera donc vide jusqu’au terme de cinq années de la troisième mandature des conseils communaux au Bénin. de vingt cinq (25), le nombre de siège sera donc réduit à vingt quatre (24) jusqu’aux prochaines joutes électorales prévues pour 2020.