La Nouvelle Tribune

Non déclaration de patrimoine : liste des ministres de Yayi épinglés par la cour

Espace membre

La déclaration de leurs patrimoines à l’entrée et à la fin de leur fonction est une obligation constitutionnelle pour les ministres et d’autres. Mais bien de ministres sous l’ancien régime du Président Thomas Boni yayi n’ont pas satisfait à cette disposition de l’article 52 de la constitution du 11 décembre 1990.

Saisie d’une requête à cet effet par le citoyen Serge Roberto Prince Agbodjan, la Cour constitutionnelle, après analyse, a rendu son verdict par décision Dcc 16-137 du 08 septembre 2016. Dans cette décision, les sages de la haute juridiction ont reconnu au total onze (11) anciens ministres de l’apôtre du régime du Changement devenu celui de la Refondation comme violateurs de cette disposition constitutionnelle. A l’analyse de la décision du Président Théodore Holo et de ses pairs de la Cour constitutionnelle, il ressort que parmi les onze (11) anciens ministres du gouvernement du Président Boni Yayi épinglés deux (02)-monsieur Katé Sabaï et madame Sofiatou Onifadé Babamoussa- n’ont pas déclaré leurs patrimoines à la chambre des comptes de la Cour suprême ni à leur entrée en fonction ni à la fin. Les neuf (09) autres n’ont satisfait à cette disposition qu’à leur entrée en fonction. 

Liste des ministres épinglés

  • Sofiatou Onifade Babamoussa
  • Fatouma Amadou Djibril
  • Katé Sabaï
  • Max B. Ahouêkê
  • Nassirou Arifari Bako
  • Blaise Ahanhanzo Glèle
  • Marcel de Souza
  • Benoît Dègla 
  • Simplice Dossou Codjo
  • Isidore Gnonlonfoun
  • Lambert Koty