La Nouvelle Tribune

Enseignement primaire : 600 directeurs d’établissement déchargés de leurs fonctions

Espace membre

A la rentrée prochaine, environ six cent (600) établissements publics d’enseignement primaire repartis sur l’ensemble du territoire national auront des nouveaux dirigeants. Le ministre des Enseignements maternel et primaire, Karimou Salimane, vient en effet de décharger les anciens directeurs de leurs fonctions.

Ces derniers ont perdu les postes de directeurs, selon Dèwanou Avodagbé, Directeur de cabinet du ministre des Enseignements maternel et primaire, en raison de leurs mauvais résultats lors des derniers examens du Certificat d’études primaires (CEP). On se rappelle que ces résultats étaient catastrophiques. Seuls environ 40% des candidats à cet examen qui ouvre les portes du collège aux apprenants avaient réussi à obtenir une moyenne supérieure ou égale à dix (10).

Décision justifiée

Contrairement à ce que cette vague de débarquement pourrait susciter, le Dc Avodagbé explique que la décision du ministre se justifie aisément. « Lorsque le directeur d’école, après examen, obtient un résultat non satisfaisant sur une période de trois ans, il est déchargé. A côté de cela, lorsque le directeur est incompétent, autrement dit, lorsque le directeur d’école obtient zéro pourcent (00%), il est également déchargé », a fait savoir le directeur de cabinet qui assure que les dispositions ont été déjà prises pour procéder au remplacement des directeurs déchargés.