La Nouvelle Tribune

Affaire véhicules d’occasion : Me Kato Atita dénonce une procédure biaisée

Espace membre

Il y a entorse dans la conduite de la procédure judiciaire relative à l’affaire des véhicules d’occasion. C’est en tout ce que pense Me Paul Kato Atita, avocat au barreau du Bénin, dans la journée de ce mercredi  21 septembre 2016 a animé une conférence de presse à cet effet. 

Face aux micros et cameras des hommes des médias, l’avocat, documents en main, a dénoncé un vice dans la procédure de poursuite des mis en cause dans cette affaire dans laquelle plusieurs milliards FCFA ont été « illégalement » versés à plusieurs entreprises sans aucune contrepartie. Selon Me Paul Kato Atita, le rapport d’audit commandité par le gouvernement dans lequel se trouvent les fautes  « supposées commises » n’est pas mis à la disposition des mis en cause.

« L’enquêteur dans cette affaire, le gouvernement du Bénin a ce rapport, celui qui peut se faire l’avocat du gouvernement du Bénin a ce rapport, le procureur de la République qui est le bras opérationnel du gouvernement au niveau de la justice pénale et de la justice en  général a ce rapport (…) mais seuls ceux qu’on met en cause n’ont pas ce rapport », fait observer le conférencier.

L’avocat poursuit en indiquant qu’en plus de cela, ces derniers sont invités à répondre aux questions. Pour Me Paul Kato Atita donc, la procédure n’est point équitable. « On demande à quelqu’un de justifier comment il a eu cet agrément. Comment voulez-vous que lui, il justifie cela, en lieu et place de celui qui lui a signé l’agrément ? », Interroge l’avocat. Le conférencier pense que « ce serait regrettable que ceux qui ont signé ces arrêtés pour faire les répartitions soient laissés de côté et que ce soit les gens de la base qu’on accule pour obtenir des réponses ». Raison pour laquelle, il a invité toutes les personnes impliquées dans cette affaire à jouer, chacun en ce qui le concerne son rôle pour que ce dossier soit élucidé.