La Nouvelle Tribune

Régionalisme au Bénin: Louis Vlavonou tacle Théophile Yarou et accuse Yayi

Espace membre

Depuis la correspondance de l’ancien ministre Théophile Yarou aux centrales et confédérations syndicales, le débat sur le régionalisme est d’actualité. Le député Louis Vlavanou lors de son passage ce dimanche 18 septembre dans l’émission le « Grand rendez-vous » de Soleil Fm a donné son appréciation sur le sujet.

La question du régionalisme refait plus que jamais surface au Bénin et, est devenue depuis quelques jours, le centre d’intérêt de tous les débats. Dans son adresse aux syndicalistes et à la société civile, l’ancien ministre de la défense de Boni Yayi parle « d’épuration ethnique et de régionalisme » sous la gouvernance Talon (lire les articles sur le sujet). Depuis ce temps, les commentaires sont légions du moment où les avis sont partagés sur la question du régionalisme. C’est ainsi que le député Louis Vlavonou s’est prononcé sur le sujet ce dimanche 18 septembre. Lors de l’émission le « Grand rendez-vous » de Soleil Fm, le député de l’Alliance union fait la nation (Un) a déclaré que « le ministre Yarou a la mémoire courte» en ce qui concerne la question du régionalisme. Et pour justifier son jugement, Louis Vlavonou a rappelé les actes et propos régionalistes sous la gouvernance Yayi à laquelle le ministre a pris une large part. Dans le même temps, l’honorable député a fait remarquer que c’est 10% de l’équipe du président Yayi qui a été changé. De ce fait, Louis Vlavonou indique que ces 10% « sont une marge d’erreur acceptable » et que « l’échantillon n’est pas représentatif, donc pas de comparaison ». C’est pour ces différentes raisons que l’honorable va déclarer plus tard que les propos du ministre Yarou sont « intempestifs  dont le seul but  d’ amuser la galerie ».

Main invisible de Yayi

Pour le député Louis Vlavonou, il y a des mains invisibles derrière les déclarations du ministre Yarou dénonçant le régionalisme sous la gouvernance Talon. « C’est Boni Yayi qui tire les ficelles dans cette histoire. Il n’a pas encore digéré sa défaite », confie le député Un de 21è circonscription électorale. Selon ses propos, l’ancien président de la République a toujours fait usage de la ruse pour détruire ces adversaires.

Il rappelle comment l’ancien président laisse ces collaborateurs commettre des fautes parfois graves pour en faire un objet de chantage à l’encontre de ces derniers. « On a connu l’homme (Yayi Boni, Ndlr). On sait de quoi il est capable », conclut-il