La Nouvelle Tribune

Vers des services Gsm de haute qualité à moindre coût au Bénin

Espace membre

Le Ministre de l’économie numérique et de la communication Rafiatou Monrou a rencontré hier dans les locaux de son cabinet, les opérateurs Gsm installés au Bénin dans le but de parvenir à garantir, à moindre coût à la population béninoise, des services de haute qualité dans ce secteur.

Deux heures d’échanges dans l’après-midi d’hier, mercredi 14 septembre 2016 entre le Ministre de l’économie numérique et de la communication Rafiatou Monrou et les opérateurs de téléphonie mobile au Bénin. C’était au cabinet de l’autorité ministérielle à Cotonou. A l’occasion, les deux parties ont discuté essentiellement des questions liées à la qualité des services offerts aux abonnés Gsm et aux coûts de ces services. Dans son point fait à la presse au terme de la rencontre, Mme Rafiatou, visiblement satisfaite des discussions, a indiqué que la réunion a permis de faire le point des problèmes relatifs la qualité des services et de situer les responsabilités. Et ce, à la lumière des audits de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et des indicateurs de qualité en vigueur au Bénin. Toujours dans ce volet, le ministre a discuté avec les opérateurs, des solutions et des délais pour résoudre ces problèmes avec l’accompagnement de l’Etat à travers un travail entre autres, de communication vers les populations sur les rayons non ionisants.

Quant à la tarification, l’autorité ministérielle rassure: «Que la population ne se sente pas délaissée. Nous veillons à cela.» Elle confie également que « les opérateurs sont tous conscients et engagés pour porter les services au niveau de qualité souhaité». Seulement pour l’instant, les discussions sont encore à une étape globale sur les coûts, à en croire le Directeur général de Mtn, Stephen Blewwett.

«Nous ne sommes pas allés en détail sur la tarification» informe le Dg qui rassure de ce que les intérêts des consommateurs sont les priorités du réseau qu’il représente. Et c’est là ce sur quoi le nouveau gouvernement béninois veut veiller, d’après le ministre. Autrement dit, « c’est de s’assurer désormais que les consommateurs sont satisfaits des services qu’ils reçoivent » dira le ministre