La Nouvelle Tribune

Cent jours de Issa Badarou

Espace membre

I. BadarouDeux tours administratives bientôt construites
Le ministre Issa Badarou, chargé de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures Portuaires a bouclé les cents jours à la tête de son département. Un laps de temps qui est pourtant déjà jalonné de la prise de beaucoup d’initiatives et d’actions concrètes.
En cent jours, le bilan qui est à l’actif de l’ancien directeur général du port autonome de Cotonou est dans une certaine mesure évocateur de l’ardeur de l’homme à la tâche. Il s’est attelé tout d’abord à mettre l’homme au centre des ses actions. Ce qui s’est matérialisé par ses prises de contact et de décisions en faveur des acteurs du secteur dont il a la charge.

Les dockers, les transitaires et les employés des structures sous tutelle ont pu noter avec satisfaction son engagement à œuvrer de manière à ce que leurs conditions de vie et de travail s’améliorent.  C’est dans cette optique que le ministre veille personnellement à la construction dans les prochains mois de deux tours administratifs afin de décongestionner les bureaux et autres locaux.

L’avantage principal de ces tours, est que les usagers du port pourront bénéficier de toutes les prestations de services sans en sortir. L’informatisation des opérations au port autonome de Cotonou fait partie également de ses priorités. A cet effet, des instructions fermes et précises ont été données par le ministre à ses collaborateurs afin que le processus connaisse une accélération. Le but principal de cette information est de faciliter les opérations.
{mosgoogle}
Mieux, au bout, le guichet unique sera enfin effectif. Du coup, la compétitivité du poumon économique du Bénin ne sera plus un vain mot. Le ministre Issa Badarou a semble-t-il compris qu’il est impossible de tirer un trait sur le passé sans s’en référer. C’est ce qui justifie la mise en place d’un cadre de concertation avec ses prédécesseurs qui, d’une manière ou d’une autre, ont leur approche des problèmes qui minent le secteur portuaire avec qui il partage les expériences.

Benoît Mètonou