La Nouvelle Tribune

Allada : le maire Mathias Djigla destitué mais le vote contesté

Espace membre

Mathias Djigla n’est plus le maire de la commune d’Allada. Accusé par certains conseillers communaux de « gestion opaque et solitaire », la première autorité de la cité des Adjahouto a été destituée ce mercredi 31 août 2016.

C’était à la faveur d’un vote de défiance en présence du Préfet du département de l’Atlantique, Jean Claude Codjia. Selon des sources sur place, douze (12) des dix-neuf (19) membres du conseil communal ont voté à l’encontre du maire Mathias Djigla qui se voit ainsi destitué de la tête du conseil communal de la commune chef-lieu du département de l’Atlantique.

Vers un bras de fer au conseil communal

Cette destitution, faut-il le préciser, n’est pas totalement consommé. En tout cas, pas pour le maire Mathias Djigla. L’élu communal ne reconnaît en effet pas sa destitution. Le maire pense que le vote a été entaché par une irrégularité, notamment la présence d’un conseiller dont le siège a été invalidé par la Cour suprême.

« Du moment où la décision de la cour suprême relative à l’installation du sieur Coffi Affo n’est pas exécutoire, il n’a pas sa place dans la salle, puisque, la dame en conflit avec ce dernier considère qu’elle est toujours conseillère et a même donné une procuration à l’un des conseillers pour la représenter. Mais le préfet a balayé d’un revers de la main cette procuration », a fait savoir le maire lors d’un point de presse qu’il a animé à son domicile.

Aussi, le maire estime-t-il que les douze (12) conseillers ne sont pas en nombre suffisant pour le faire descendre de son fauteuil de maire.