La Nouvelle Tribune

Nouvelle carte universitaire : « S’il faut amputer, nous le ferons »

Espace membre

Invité ce vendredi 26 août 2016 du club de presse, ‘’Café média plus’’, le député Guy Dossou Mitokpè s’est fait très clair sur la nouvelle carte universitaire. Se prononçant sur ce sujet qui divise les représentants du peuple à l’Assemblée nationale, l’élu de l’Union fait la nation dans la 16ème circonscription a laissé entendre qu’il n’y aura pas sentimentalisme dans le traitement de cette réforme.

« Après l’annulation des concours et autres, c’est pratiquement, la première grande action de réforme qui doit être posée », a assuré le député Mitokpè qui déplore d’ores et déjà la politisation du dossier. Pour le Secrétaire général du parti Restauré l’Espoir, en dépit des jérémiades des uns et des autres, si la réforme est nécessaire pour le pays, il faudra aller au bout. « Si nous sommes considérés comme des chirurgiens, on s’emploiera à travailler comme des chirurgiens experts. Mais tout compte fait, si on doit amputer, soyez surs que ça sera amputé », a déclaré l’honorable Guy Mitokpè avant d’ajouter que le préalable sera fait avant la mise en œuvre de la réforme.

«  Mais est-ce que on fera l’anesthésie ? Est-ce qu’un psychologue doit venir parler au malade pour le calmer ?  On fera tout ce qu’il faut faire mais on fera l’amputation », a insisté le représentant du peuple à l’Assemblée nationale qui rassure de ce que les députés feront ce qui est bien pour le pays.