La Nouvelle Tribune

Bénin : L'AIC redonne espoir à la filière coton?

Espace membre

Depuis avril 2016, une nouvelle ère commence pour la filière coton. Grâce à l’Association interprofessionnelle de coton (Aic) qui a repris les choses en main, l’engouement renaît au sein du monde des producteurs. Ceci est déjà ressenti au niveau de la campagne en cours avec les emblavures estimées à 421.000 hectares au 10 août et dépassent la prévision des 350.000 hectares.

A peine quatre mois après, on voit apparaître les signes annonciateurs d’une renaissance pour la filière laissée moribonde par le gouvernement défunt. En effet, selon les statistiques obtenues sur la filière et émanant des structures officielles, la prévision de 350.000 hectares annoncée au début sera largement dépassée. Au 10 août, près de 421000 hectares ont été emblavés selon les déclarations faites par les producteurs eux-mêmes, soit une augmentation de 120% par rapport aux prévisions.

Dans tous les départements, les prévisions ont été dépassées avec un pic d’augmentation de 460% pour le Couffo. Ces chiffres donnés par les producteurs seront confirmés officiellement une fois que les mesures électroniquement seront prises par les Gps. Mais cette augmentation des superficies emblavées est le fruit des premières actions menées par l’Aic qui très tôt a fait une tournée nationale pour rencontrer les producteurs et susciter leur engouement et leurs volontés de retourner dans la filière.

Ensuite, il y a eu la réorganisation de cette filière pour remettre chaque chose à sa place. Ces chiffres, il faut le rappeler ont été obtenus en dépit du fait que l’Aic n’a pris la filière en main qu’en avril alors que la préparation de la filière a commencé depuis plusieurs mois. Cette avancée n’est que la première d’une série nous annonce-t-on. Plusieurs autres statistiques viendront pour montrer la renaissance de la filière coton à l’ère de la rupture selon certains responsables.