La Nouvelle Tribune

Bénin : « Yayi veut perturber le mandat de Talon », assure Chabi Sika

Espace membre

La visite le week-end écoulé de l’ancien président de la République, Dr Thomas Boni Yayi, sur le chantier de construction de l’aéroport de Tourou continue de susciter de vives réactions. Après le député Rachidi Gbadamassi, l’ancien parlementaire Karimou Chabi Sika s’est également prononcé sur la sortie de l’ancien chef de l’Etat.

Sur le même ton que son ancien collègue de l’Assemblée nationale, Karimou Chabi Sika voit d’un mauvais œil la sortie du leader des forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), l’ancienne alliance au pouvoir à laquelle il a appartenu. Pour le candidat malheureux à la dernière présidentielle, l’ancien locataire de la Marina, à travers ses actions, ne vise qu’une seule chose : perturber le mandat du Président Talon.

« Comme c’est dit tout à l’heure, c’est pour venir perturber le régime démocratiquement installé dans notre pays », a juré l’ancien député rappelant à l’ancien président de la république les résultats de la dernière présidentielle.

« Nous avons voté. Quelqu’un a eu 35%, un autre a eu 65%. En démocratie, c’est celui qui a eu plus de voix qui est président et lorsqu’on choisit un président, on le laisse faire son mandat », a lancé Karimou Chabi Sika à l’endroit de l’ancien Président. L’ancien parlementaire lors de cette déclaration rapportée par nos confrères de la radio locale ‘’Urban Fm’’ de Parakou, a même ironisé sur le  « projet de troisième mandat » de son ancien leader. « J’entends des choses mais je voudrais quand même vous dire que c’est des histoires. Il paraitrait qu’il y a un ancien président de la République qui cherche un troisième mandat. C’est faux. Les gens mentent sur le compte du président Yayi Boni. Il ne peut pas dire cela. Il n’est pas un illettré. Yayi Boni sait très bien que c’est écrit dans la constitution,  en aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats ».