La Nouvelle Tribune

Dossiers Pvi-Sodeco : Koupaki plongé à nouveau

Espace membre

De nouvelles déclarations qui mettent en exergue le rôle présumé du Ministre Pascal Irénée Koupaki dans les dossiers Pvi et Sodeco sous le régime du Président Boni Yayi.

 Après les accusations de l’ancien ministre de l’économie maritime Valentin Djènontin, c’est l’ancien ministre Benoît Dègla qui accuse à nouveau M. Koupaki son ancien collègue et actuel ministre d’Etat, Secrétaire Général à la présidence. Selon Benoît Dègla invité sur la radio Soleil Fm ce dimanche, le ministre Koupaki ne peut pas nier qu’il connaît les dessous du Pvi et du coton. L’ancien ministre de l’intérieur témoigne avoir participé à des séances qu’a présidé le ministre Koupaki. Il soutient mordicus que de 2006 à 2012, « le Président Boni Yayi ne signe jamais aucun dossier sans qu’il –Koupaki- n’ait préalablement apposé sa signature ». Puisque le ministre Koupaki en réaction aux accusations du député Valentin Djènontin a indiqué être prêt à se mettre à la disposition de justice, Benoît Dègla s’attend aussi à ce que la justice fasse bien son travail.

« Si la justice fait son travail, il aura à s’expliquer », a déclaré l’ancien ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, se prononçant sur les dossiers dans lesquels le premier ministre Koupaki serait impliqué.

L’ancien ministre va plus loin en détaillant que dans les dossiers PVI et coton, le ministre d’Etat Koupaki assurait la présidence du comité  qui se réunissait chez lui toutes les semaines. « C’était chez lui à la primature qu’on faisait les réunions et à lui d’aller rende compte au chef de l’Etat », a souligné le député Dègla.

 « Un cadre émérite de ce genre qui étudie les dossiers et qui peut dire qu’il n’est pas au courant, il y a problème », pense l’honorable Dègla.