La Nouvelle Tribune

Organe présidentiel de médiation

Espace membre

A. TévoédjrèAlbert Tévoédjrè vulgarise son rapport d’activités
(L’Opm reçoit un appui financier du Danemark)
Après la remise officielle de son premier rapport d’activités au chef de l’Etat le 19 février dernier, le médiateur à la présidence de la République Albert Tévoédjrè a tenu à vulgariser le document.


C’est dans ce cadre qu’il a organisé hier au siège de son institution à Porto-novo une conférence de presse pour mieux faire connaître les activités qu’il a entreprises au cours des années 2007 et 2008. C’était en présence de son directeur de cabinet Zourkarnéyni Toungouh et assisté pour la circonstance des acteurs de la société civile dont Me Djobénou, le président de l’Ong Alcrer Martin Assogba et d’autres personnalités.

Ce fut une occasion pour le médiateur Albert Tévoédjrè de présenter à la presse ce rapport d’activités, de remercier la presse pour son concours et de profiter de cette opportunité pour rendre publique la nouvelle convention signée entre l’Ambassade Royale du Danemark et l’Organe présidentiel de médiation (Opm) au lendemain du dépôt du rapport d’activités au chef de l’Etat. Une convention qui s’inscrit dans le cadre du « programme d’appui à la démocratie et à l’égalité du genre (Padeg) sous la composante renforcement de l’Opm» et qui porte sur un appui budgétaire de 526.500.000 FCFA visant à soutenir les efforts de l’Opm à améliorer ses capacités d’organisation, de planification, de suivi et d’élaboration de ses rapports annuels et de mieux marquer sa présence à l’intérieur du pays par la mise en place de ses délégations départementales.

Albert Tévoédjrè dans sa présentation, n’a pas manqué de parler des recours enregistrés par l’Opm au cours de la période. Selon lui, en 2007, l’institution a enregistré 232 recours contre 541 en 2008. Le nombre de recours déjà enregistré en 2009 serait de 56. Il faut signaler que la plupart des recours portent sur les litiges domaniaux, les différends liés au licenciement abusif, les conflits relatifs à la gestion et à la reconstitution des carrières, les demandes d’interventions pour des documents administratifs, des destructions de maisons et autres.
{mosgoogle}
Selon lui, sur les 829 recours plus de 500 ont été satisfaits. Le renforcement des capacités de l’Opm, son statut, les nombreux champs de médiation à explorer et autres n’ont pas été occultés par le médiateur qui a rendu hommage à certaines voies fortes de février 1990 qui sont déjà éteintes.

Ismail Kèko