La Nouvelle Tribune

Bénin : les FCBE relèvent un double-conflit d’intérêts dans la gouvernance Talon

Espace membre

La gouvernance en cours dans le pays depuis le 6 avril dernier pose beaucoup de problèmes. C’est en tout cas ce que pensent les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE).

A la faveur d’une sortie médiatique hier, mercredi 17 août 2016, la coordination de l’ancienne alliance au pouvoir a passé au crible la méthode de gouvernance du régime de la Rupture et y ont relevé un conflit d’intérêts, un double conflit d’intérêts même.

« Un constat est permanent avec ce gouvernement. Nous sommes devant un conflit d’intérêt ; un double conflit d’intérêt », a fait savoir l’ancien conseiller politique du Président Boni Yayi, Amos Elègbè.

« Le premier conflit d’intérêts, détaille l’ancien ministre Elègbè, c’est entre le gouvernement et l’Etat ». L’ancien collaborateur du Président Yayi croit savoir que c’est la raison pour laquelle beaucoup de journaux se demandent pourquoi le président Talon s’occupe d’abord des affaires qui l’ont emmené en exil. « Je suis sûr que le gouvernement est embêté par ce conflit », a ajouté Amos Elègbè avant de poursuivre avec le deuxième niveau de conflit d’intérêts. Ce deuxième niveau de conflit d’intérêt, selon les explications de l’ancien ministre Elègbè, c’est entre le gouvernement et les opérateurs économiques privés. « Parce que celui qui nous dirige aujourd’hui n’est pas de notre nature administrative, lui c’est un homme d’affaires. Et comme il le dit, tout homme d’affaires cherche des bénéfices. Il n’y a pas de sentimentalisme. Je ne peux pas être chef d’Etat, avoir tous ses moyens et faire encore des pertes. Si j’en avais fait sur le coton et sur les intrants, je ne ferai plus », a analysé Amos Elègbè qui explique la sortie des verts cauris n’est pas pour empêcher le gouvernement actuel de travailler, ni pour quémander un pouvoir mais plutôt pour renforcer la démocratie.