La Nouvelle Tribune

Présence trop fréquente dans les églises au détriment de la sécurité des Béninois

Espace membre

ZinzindohouéLe ministre Zinzindohoué dans un mauvais rôle
Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Armand Zinzindohoué, fait des opérations de charme dans les églises. Il abandonne sa mission au gouvernement au profit des séances de prière sue les lieux de cultes.
Entre passer tout son temps dans les églises évangéliques pour prier, et accomplir sa mission au gouvernement, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité de l’Intérieur, Armand Zinzindohoué, doit faire un choix clair et responsable. Ce problème se pose, alors que ce dernier confond ses fonctions et ses activités de culte.

Au moment où la question de la sécurité des Béninois est encore d’actualité, il passe tout le temps à l’église à prier pour le Bénin et son chef. Pendant ce temps le pays est toujours dans l’attente d’un plan de sécurité digne de ce nom. Depuis qu’il est à ce poste, rien de concret ne bouge. Pour preuve, les malfrats continuent de frapper fort dans le pays. Tout cela ne dit pratiquement rien au ministre Zinzindohoué.
{mosgoogle}
Ce faisant, il montre ses grandes lacunes dans la gestion du poste que le président Boni Yayi lui a confié au gouvernement. Ses contre-performances donnent raison à ceux qui affirment qu’il était mal placé pour garantir la sécurité des Béninois. Est-ce que c’est pour camoufler ses insuffisances qu’il passe tout son temps dans les églises ? Certainement oui.

D’aucuns n’hésitent pas à affirmer qu’il fait partie des courants religieux qui dictent leur loi au chef de l’Etat à la présidence de la République. Raison pour laquelle, il ne paraît  pas étonnant de le voir appeler des fidèles à soutenir le gouvernement, comme si une église était un parti politique.

Mais des observateurs avertis de la vie politique peuvent deviner les motifs de ces mobilisations sous le couvert  de prières au chef de l’Etat. A la veille d’un nouveau remaniement ministériel, chaque ministre pose des actes pour le séduire  dans le but de leur maintien au gouvernement. Certains  organisent tous les weekends des marches de soutien. D’autres n’ayant aucune base électorale comme Armand Zinzindohoué passent dans les églises pour atteindre leur objectif.

Conseil à monsieur le  ministre
Toutefois, la prière est importante pour l’homme et la nation. Elle accompagne le travail. Prier pour le développement du pays n’est pas une mauvaise chose en soi. Cependant,  dans la bible et le Coran, ceux qui abandonnent leur travail pour aller s’asseoir à l’église ou à la mosquée sont désavoués. Dans son ouvrage « L’aventure ambiguë », l’écrivain sénégalais a écrit : « Son père ne vit pas, il prie ». Selon les explications des spécialistes, il a démontré que celui qui travaille, prie déjà, puisque c’est à la base de ses efforts qu’il est en train de réaliser les vœux de Dieu sur terre.

C’est pour dire au ministre Zinzindohoué qu’il est anormal d’abandonner son travail pour s’asseoir à l’église, sous prétexte qu’on aide le chef de l’Etat. Agir dans le sens contraire, c’est une façon de tromper le chef de l’Etat et son peuple pour aboutir à des fins politiciennes. Alors, il faut que certains cessent de duper tout le monde.
{mosgoogle}
Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique doit savoir qu’il doit travailler en priant, en veillant davantage à la sécurité de ses concitoyens.   Les Béninois ont besoin d’avoir la preuve qu’il existe aujourd’hui une meilleure organisation pour les mettre en confiance et à l’abri des agressions des hommes sans foi ni loi qui ne ratent aucune occasion pour attenter à leur vie et les dépouiller de leurs biens.

Jules Yaovi Maoussi