La Nouvelle Tribune

Bénin : Houngbédji sauve Attanasso des griffes des députés

Espace membre

Les députés étaient en séance plénière hier au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Sur les cinq points inscrits à l’ordre du jour de la plénière d’hier, seulement trois ont été examinés. Ces trois points sont respectivement relatifs au financement de crédits concernant le Fonds national de la microfinance (Fnm).

Mais quant aux autres points, relatifs à l'université de Kétou, l’examen a été reporté à mardi prochain. On se rappelle que la majorité des députés de la 7è législature ont la dent dure contre le gouvernement du nouveau départ par rapport à la nouvelle carte universitaire établie. Ce mécontentement a même conduit une majorité de 45 députés à faire à l’hémicycle une déclaration pour de contestation.

Ces diverses déclarations ont amené le président de l’Assemblée nationale à repousser la présentation du ministre de l’enseignement supérieur, Odile Attanasso. Au moment où les députés étaient prêts à entamer hier l’examen de ces dossiers d’autorisation de ratification à propos du financement de l’Université d’Agriculture de Kétou (Uak), le président Adrien Houngbédji a proposé que la plénière soit renvoyée à mardi prochain, le temps pour le ministre de l’enseignement supérieur de s’armer davantage pour faire face aux débats sur le dossier.

Malgré la réaction du député André Okounlola qui s’est inquiété par rapport aux congés de 10 jours offerts par les membres du gouvernement et qui pourraient handicaper la venue du ministre en question, le gouvernement a finalement accepté la proposition de report. A travers cette suggestion, le président Adrien Houngbédji vient de sortir la ministre Odile Attanasso des griffes des députés qui l’attendaient de pied ferme. Rendez-vous donc mardi prochain à l’Assemblée nationale.