La Nouvelle Tribune

Carte universitaire au Bénin : Députés et Osc de l'Ouémé s’en remettent à Houngbédji

Espace membre

La nouvelle carte universitaire proposée par le régime du nouveau départ suscite toujours de vives polémiques. C’est au tour des acteurs des Organisations de la société civile (Osc) et des députés de lever le ton.

C’est pour cette raison qu’ils sont allés s’en remettre à l’arbitrage du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. C’est à la faveur d’une audience qu’il a accordée hier à ces acteurs de la société civile et des députés des 15ème, 19ème, 20ème, 21ème et 22ème circonscriptions électorales. Cette audience fait suite, à plusieurs réunions tenues entre ces acteurs de la société civile et les députés.

Ils entendent dire de vive voix au président de l’Assemblée nationale, leur mécontentement. Ces derniers ont tenu des propos très acerbes contre le gouvernement du nouveau départ à propos de cette nouvelle carte universitaire. Sur un ton ferme, aussi bien le  Professeur Djidjoho Padonou, au nom de la société civile et le député Jean-Michel Abimbola au nom des parlementaires, ont déclaré qu’ils sont confus par rapport à la nouvelle carte universitaire qui ne tiendrait aucunement compte du travail scientifique et techniques qui avait été fait au préalable et qui a conduit à la création de l’Université d’Agriculture de Kétou (Uak) et à la création de l’Université de Porto-Novo (Upn)

Propos recueillis au terme de l’audience

Prof Djidjoho Padonou, Porte-parole de la société civile : «…Il s’agit uniquement et essentiellement de la carte universitaire qui est proposée aux Béninois. Voilà l’objet de notre visite au président de l’Assemblée nationale. Nous sommes écœurés par ce qu’on nous propose comme carte universitaire. Nous sommes venus dire au