La Nouvelle Tribune

Contentieux électoral : Bruno Dossou débute une grève de la faim

Espace membre

A l’issue de l’audience du 04 août 2016 de la Cour Suprême invalidant l’élection de Bruno Dossou lors des dernières élections municipales, communales et locales, ce dernier a organisé un point de presse à la maison des jeunes du 2ème Arrondissement de Cotonou le mardi 09 août 2016 afin de donner non seulement sa version des faits mais aussi pour demander à la Cour de le rétablir dans ses droits.

« Je signe et je persiste que j’ai gagné les élections du 28 juin 2015 ». Ces propos de Bruno Dossou, ne sont rien d’autres que l’expression de son amertume et sa révolte suite à l’audience du 04 août 2016 de la Cour Suprême invalidant son élection à la tête du 2ème Arrondissement de Cotonou. Convaincu avec preuves à l’appui qu’il a gagné lesdites élections, il a organisé un point de presse à la Maison des Jeunes de cette localité mardi 09 août 2016 afin de donner sa version des faits et demander à la Cour de le rétablir dans ses droits.

Pour en revenir aux faits, Monsieur Bruno Dossou était candidat aux élections municipales, communales et locales du 28 juin 2016 et tête de liste de l’Alliance RB-Rp. Au soir du scrutin et avant la proclamation des résultats par la Cena, « j’aurais appris sur les réseaux sociaux que l’alliance RB-Rp aurait obtenu 215 voix. Ce qui me paraît inquiétant au vu de la compilation des résultats ramenés par nos représentants de tous les postes de vote » affirme-t-il.

C’est suite à cela que Bruno Dossou a saisi la Commission Electorale Nationale Autonome (Cena) par requête le 11 juillet 2015 pour dénoncer un tel résultat. A cette requête, la Cena a déclaré élu Bruno Dossou en lui attribuant le 4ème siège après le Prd qui a obtenu les trois premiers sièges. Ce qui convenait très bien à la réalité des résultats issus des urnes à en croire Bruno Dossou. Son challenger aux élections, également non satisfait des résultats donnés, a saisi par requête la Cour Suprême pour contester le siège attribué à Bruno Dossou. « J’étais dans cette attente, lorsque j’ai appris le 18 février 2016 par les réseaux sociaux que Monsieur Ali Camarou a été élu au titre du quatrième siège de notre arrondissement » a-t-il confié. « Grande était ma surprise lorsque cette rumeur s’est finalement confirmée.»

A la suite de la confirmation de cette rumeur, les avocats de Bruno Dossou à savoir Maître Faustin Atchadé et Nadine Dossou-Sakponou ont saisi la Cour Suprême. Il s’agit d’une œuvre jurisprudentielle qui vise simplement à la rétractation de l’arrêt qui a été rendu. Pour Bruno Dossou, cette décision est en violation des principes du contradictoire et des droits de la défense qui sont des principes à valeur constitutionnelle.

« La Cour Suprême nous a convoqué pour une nouvelle audience le 28 juillet dernier. Par cet acte, la Cour reconnaît donc avoir été induite en erreur. Vous pouvez donc comprendre qu’il y a anguille sous roche » poursuit-il. Selon lui, cette décision bafoue des fondamentaux ainsi ceux des électeurs qui ont placé leur confiance en ma personne. Il finit en annonçant qu’à partir du 10 août 2016, il commence une grève illimitée de la faim jusqu’à ce que la Cour le rétablisse dans ses droits