La Nouvelle Tribune

Conseil des ministres : deux arrêtés relatifs au cajou et au riz abrogés

Espace membre

D’abrogation, il en a été une nouvelle fois question ce mercredi 3 août 2016, lors de la rencontre hebdomadaire des membres du gouvernement. Réunis en conseil des ministres sous la présidence du chef de l’Etat, les membres du gouvernement béninois ont, entre autres décisions, abrogé des arrêtés.

Il s’agit plus précisément deux arrêtés interministériels. Le premier est relatif à la filière cajou, précisément l’arrêté interministériel pris le 8 mars 2015 par le ministre de l’industrie et du commerce et par le ministre de l’Agriculture, l’élevage et la pêche qui définit les conditions de commercialisation intérieure des noix de cajou, les conditions d’approvisionnement des usines en noix de cajou et les conditions d’agrément relatif à l’exportation des noix de cajou.

Le deuxième arrêté interministériel  abrogé a été pris le 15 juillet 2016 par le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’Artisanat, le ministre de l’Agriculture, l’élevage et la pêche pour définir les conditions d’assainissement du marché du riz, de promotion de la production locale de riz, de transformation et de commercialisation du riz, de même que les conditions d’agrément d’importateurs de riz.

Les deux arrêtés interministériels, selon le ministre d’Etat, Secrétaire général à la Présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki, ont été abrogés en attendant l’examen des conclusions de plusieurs études commanditées sur les deux cultures. Cela, en vue de la mise en place d’une vraie filière du riz et d’une vraie filière d’anacarde, à l’image de la filière coton.