La Nouvelle Tribune

Ajavon : le gouvernement entreprend plusieurs choses qui porteront leurs fruits

Espace membre

Le président du patronat béninois Sébastien Ajavon a échangé avec les jeunes leaders béninois en formation à la Fondation Friedrich Ebert à Djeffa vendredi 28 juillet dernier. Plusieurs sujets d’actualité nationale ont été abordés dont le sort réservé au partenariat public-privé sous l’ère de la rupture.

La troisième promotion des jeunes leaders que forment la Fondation Friedrich Ebert est allée, vendredi dernier à Djeffa, à l’école de Sébastien Ajavon, président du Conseil National du patronat du Bénin (Cnp-Bénin). Sébastien Germain Ajavon a échangé à bâtons rompus avec les jeunes sur les grands enjeux économiques sous l’ère du Nouveau départ. Il a exposé devant ces jeunes venus nombreux l’écouter, les tenants et les aboutissants de ce qu’il convient d’appeler «partenariat secteur public – privé».

Selon les explications du président du patronat, le secteur privé a été, pendant longtemps, relégué au second rang. Pour que les entreprises puissent émerger et que la réelle création d’emploi soit effective dans plusieurs secteurs, l’Etat est obligé d’abandonner le commerce. «L’Etat n’est pas un commerçant, il doit jouer son rôle régalien », a-t-il affirmé. A l’en croire, l’environnement actuel n’est pas propice au développement des entreprises et sans une disponibilité de l’énergie électrique, ni une révolution agricole, le Bénin ne peut jamais amorcer son développement. Mais, il tire un coup de chapeau au gouvernement du régime de la rupture qui a vite compris en prenant à cœur ces différents problèmes. «Le Chef de l’Etat et son gouvernement sont en train d’entreprendre plusieurs choses qui, d’ci peu, porteront leurs fruits», se félicite-t-il. Il souligne que le Nigéria de par sa population constitue une opportunité pour le Bénin. «Il est impossible de vivre sans le Nigéria. C’est pour cela que si le coût du Naïra baisse, nous ressentons les répercussions», a-t-il avancé.

 

Lire Secteur des produits congelés : Sébastien Ajavon réagit aux accusations du GIPC-Bénin