La Nouvelle Tribune

Fermeture de l’Ambassade béninoise à New-Dehli : le consul honoraire de l’Inde pas content

Espace membre

C’est désormais officiel. La chancellerie du Bénin à New-Dehli, capitale de l’Inde, en Asie du Sud, sera fermée. Le ministre des Affaires Etrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, l’a clairement indiqué ce vendredi à la faveur d’une rencontre avec le corps diplomatique accrédité au Bénin. 

Mais cette décision des autorités gouvernementales du Bénin ne rencontre pas l’assentiment du côté indien. Au terme de la rencontre, le consul honoraire de l’Inde à Cotonou, Ashok R. Mirchandani, a clairement affiché son inquiétude de voir les relations entre le Bénin et l’Inde recevoir un coup. « Moi j’étais un peu inquiet puisque dans la liste, j’ai vu que l’Inde est l’une des ambassades qui seront fermées. Je ne comprenais pas (…) avant que je rencontre le ministre pour savoir quelles étaient les raisons », a confié le diplomate avant de poursuivre : « Il me l’a expliqué, et je pense que c’est bon. La seule chose c’est que peut-être, il faut, au lieu de fermer, la transformer en consulat avec un chargé des affaires. » « Puisque, expliquera le consul honoraire, depuis que l’Ambassade a été ouverte, le nombre de visiteurs entre le Bénin et l’Inde ont été multiplié par cinq (05). Avant, il n’y en avait pas autant. Le chiffre d’affaires entre le Bénin et l’Inde a aussi augmenté. Je ne peux pas donner de chiffres ici mais je sais que c’est énorme. L’Inde est le seul pays avec lequel le Bénin a une balance commerciale en sa faveur. »

Le consul Ashok R. Mirchandani espère donc que la période de transition annoncée par le ministre des Affaires Etrangères et de la coopération ne soit pas longue et  « que les relations ne changent pas mais continuent comme avant et peut-être même mieux. »