La Nouvelle Tribune

Lokossa : le maire soupçonné de surfacturation dans l’achat de deux véhicules

Espace membre

Pierre Awadji, le maire de la commune de Lokossa, selon une information rapportée par le journal de service public, La Nation, n’est plus en odeur de sainteté avec certains membres du conseil communal.

A l’origine de cette situation conflictuelle, des soupçons de surfacturation pesant sur le premier responsable de la commune dans l’achat de deux véhicules. En effet, selon le journal, le maire a récemment acquis deux véhicules, un de fonction et un deuxième de pool. Selon le maire les deux moyens roulants  ont coûté quelques 47,5 millions FCFA, et ce, auprès d’un concessionnaire agréé retenu après un appel d’offre régulièrement lancé.

Mais certains conseillers communaux soupçonnant l’autorité d’avoir surfacturé exigent les documents relatifs à la passation de marché. Toute chose à laquelle le maire Pierre Awadji, appuyé par d’autres conseillers, s’est opposé. Cela, en évoquant une absence de base légale à la demande de preuves formulée par les conseillers contestataires. Cette situation aux relents de bras de fer entre les conseillers soupçonnant une surfacturation dans l’acquisition des deux véhicules et le maire et ses alliés empoisonnerait actuellement l’ambiance au sein du conseil communal. Le préfet qui aurait été informé de cette crise en gestation à la mairie de la cité des Antilopes est invité à intervenir pour que le calme revienne.