La Nouvelle Tribune

Concours frauduleux/Disparition de documents sensibles : Me Tchiakpè accuse le gouvernement

Espace membre

L’annulation des concours de recrutements directs d’agents permanents de l’Etat au profit du ministère de l’Economie et des Finances continue de susciter des réactions. Notamment de la part de l’avocat des lauréats de ce concours à polémique.

Invité avec l’ancien bâtonnier Jacques Migan sur l’émission dominicale « Le grand rendez-vous » de la radio Soleil Fm, Me Patrick Tchiakpè, l’avocat des lauréats s’en est une nouvelle pris au gouvernement du président Patrice Talon.  Pour l’avocat, les vingt trois (23) irrégularités  révélées par la commission dans son rapport sont des manœuvres du gouvernement.

« Le gouvernement a tout orchestré et ce qui se dit n’est qu’un théâtre et du folklore », a soutenu Me Tchiakpè qui souligne que le gouvernement a délibérément retiré les documents sensibles des cantines scellées.

Mais pourquoi le gouvernement ferait-il une telle chose ? Selon l’avocat, pour motiver sa décision d’annulation du concours. D’ailleurs, cette décision, laisserait entendre Me Patrick Tchiakpè était déjà connue de tous les Béninois  depuis l’entrée en fonction le 6 avril dernier du président Patrice Talon. Le représentant des lauréats du concours qui dit être déterminé à mener toutes les luttes, notamment saisir toutes les juridictions compétentes afin que le droit soit dit, précisément en faveur de ses clients, a par ailleurs accusé la commission installée par le régime pour contrôler la régularité du concours. Cette commission, aux dires l’avocat, a travaillé dans une certaine opacité qui ne garantit guère la transparence et l’équité de son rapport.