La Nouvelle Tribune

Décentralisation financière : La motion de Luc Atrokpo au Président du Burkina

Espace membre

Du 30 au 1er Juillet 2016 a eu lieu à Ouagadougou au Burkina-Faso, un séminaire régional sur la décentralisation financière. L’objectif du séminaire est de doter le Conseil des Collectivités Territoriales de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (CCT-UEMOA), d’une stratégie et d’un plan d’action sur le plaidoyer  à mener auprès des Etats en matière de décentralisation financière.

Il s’agit pour les participants que sont les présidents des associations nationales des pouvoirs locaux, des Maires des villes-capitales et autres participants, d’identifier les priorités des Communes en matière de dialogue et de plaidoyer sur la décentralisation financière et de s’accorder sur les modalités de mise en œuvre de ce plaidoyer.

L’honneur est revenu à Luc ATRKPO, Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), d’adresser au nom du CCT-UEMOA, au Président Roch Marc Christian KABORE du Burkina-Faso, pays hôte du séminaire, la motion de remerciement des participants. Cette motion souligne l’attachement du Président du pays des hommes intègres, au rayonnement du processus de la décentralisation ; comme le prouve son homologue béninois, et reconnu par l’ANCB, le Président Patrice TALON.

Motion de remerciements à son excellence monsieur Roch marc Christian Kabore, président du Burkina-Faso

Considérant la volonté constante de son Excellence Monsieur le Président du Faso, de promouvoir le processus de décentralisation et de soutenir toute initiative d’organisation, de fédération et de concertation des acteurs locaux,

Considérant la disponibilité de son Excellence Monsieur le Président du Faso de soutenir toute action et initiative dans ce sens,

Nous,  participants, réunis à Ouagadougou, dans le cadre du séminaire régional sur la mise en œuvre des recommandations du livre blanc sur la décentralisation financière dans l’espace UEMOA, remercions chaleureusement et sincèrement, son Excellence Monsieur le Président du Faso, le Gouvernement  et le peuple Burkinabé, pour avoir bien voulu accepter et soutenir la tenue de la présente rencontre à Ouagadougou, ainsi que pour la qualité de l’accueil et toutes les commodités offertes pour contribuer au succès de la rencontre.