La Nouvelle Tribune

Mathys Adidjatou communie avec sa base à Porto-Novo

Espace membre

La ministre en charge de la fonction publique, Mathys Adidjatou, malgré son emploi du temps chargé, a rencontré hier sa base de Porto-Novo. C’est à l’occasion d’une rencontre fortuite qui a mobilisé majoritairement des dizaines de jeunes et d’autres leaders politiques qui ont mouillé le maillot avec elle.

Loin d’être une rencontre de vérité, les jeunes de la ville capitale, hommes comme femmes, n’ont pas manqué au rendez-vous de l’Upao (Université protestante d’Afrique de l’ouest) sise dans le premier arrondissement de Porto-Novo. En effet, depuis sa nomination au gouvernement, autrement dit, deux mois après la formation du gouvernement, la ministre Mathys Adidjatou dont la base électorale se trouve à Porto-Novo, n’a pas encore échangé de façon formelle avec celle-ci.

Elle a choisi la journée d’hier pour le faire. « Je suis venue m’entretenir avec cette base sur un certain nombre de sujets tels que le démarrage des activités au sein du gouvernement et expliquer par rapport aux attentes de nos militants et sympathisants comment nous allons gérer la question du retour de l’ascenseur, surtout vers les jeunes » a t-elle déclaré en substance avant de préciser que le meilleur cadeau à ces jeunes, c’est de travailler à ce que, il n’y ait plus jamais de concours frauduleux dans notre pays et que tous les jeunes soient égaux lors des concours directs à la fonction publique.

Abordant le volet de la réhabilitation de Porto-Novo qui fait partie intégrante du projet de société du chef de l’Etat, Mathys Adidjatou a rassuré sa base qu’il ne pense pas seulement à Porto-Novo mais à toutes les grandes villes du Bénin et au-delà. Quant aux militants de base qui ont mouillé le maillot pour le chef de l’Etat et à qui on doit retourner l’ascenseur au moment opportun, la ministre Mathys Adidjatou a demandé de mettre sur pied un comité qui se chargera entre autres de récupérer les Cv et voir comment contenter le maximum parce qu’on ne pourra pas contenter tout le monde, surtout les plus méritants, selon les explications de la ministre.

Plusieurs sujets ont été également abordés lors des préoccupations soulevées par les militants à la base dont les dernières nominations et particulièrement la nomination du préfet de l’Ouémé qui ne serait pas de leur bord politique initial. Des réponses adéquates ont été apportées par la ministre. Et sur cette question, Bienvenu Maroya, secrétaire général du Furd, mouvement politique présidé par la ministre Mathys Adidjatou, a apporté quelques précisions en justifiant que le chef de l’Etat a voulu tendre la main et étendre sa politique d’ouverture vers d’autres formations politiques