La Nouvelle Tribune

Nouveau découpage territorial : les populations de Savalou à nouveau dans les rues

Espace membre

La population de Savalou ne décolère pas après l’annonce par le chef de l’Etat de la concession du chef lieu du département des Collines à la commune de Dassa-Zoumè. Plus de quatre-vingt seize (96) heures après leur premier mouvement de protestation samedi 18 juin dernier contre cette décision du numéro 1 des Béninois, les Savaloises et Savalois sont, une nouvelle fois, descendus dans les rues ce jour, mardi 21 juin 2016 pour hurler leur désapprobation.

A travers une marche pacifique partie du Palais royal, les marcheurs composés de personnes de diverses catégories socioprofessionnelles dont des adeptes de divinité ont traversé toute la ville scandant des slogans hostiles au chantre de la Rupture et du Nouveau départ.

Rien que la préfecture

A l’hôtel de ville où la marche pacifique a échoué, les manifestants ont clairement affiché leur ressentiment, suite à l’attribution du chef lieu du département des Collines à la commune voisine de Dassa-Zoumè.

« Ce que nous voulons dans Savalou, c’est la préfecture, la préfecture, rien que la préfecture », a déclaré le porte-parole des manifestants, Hilaire Gbaguidi, sur un ton colérique.

Lire Découpage territorial au Bénin : Les sages de Ouidah disent non à la décision du président

Selon le porte-parole des marcheurs, leur commune Savalou mérite bien d’abriter le chef lieu. Cela, d’autant plus qu’elle remplit les critères mieux que les autres communes concurrentes. « Nous remplissons les critères, et on a été premier », a souligné Hilaire Gbaguidi qui fait savoir que le roi également désapprouve le choix de Dassa-Zoumè.

Prosper Yao Iroukora, maire de la commune, recevant la motion des protestataires, a invité au calme. Il a par ailleurs promis transmettre la motion à l’autorité de tutelle de même qu’une déclaration du conseil communal relatif à son opposition  à la décision du président Patrice Talon. Ces différentes actions pourront-elles conduire le chef de l’Etat qui, semble-t-il, a déjà prise sa décision à faire un rétropédalage ? Wait and see.