La Nouvelle Tribune

Colère après des limogeages dans les ambassades du Bénin à Paris et Berlin

Espace membre

Ils sont fâchés contre le ministre  de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. Ils, ce sont les agents  de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique qui ont organisé ce lundi, un sit-in et une Assemblée générale pour s’insurger contre le rappel de leurs collègues attachés  financiers dans les ambassades du Bénin à Paris et Berlin.

Selon le syndicat national des agents du Trésor public, l’attaché financier à l’ambassade du Bénin à Paris a été injustement rappelé.  Des explications reçues auprès du syndicat,  l’attaché a été rappelé pour avoir refusé de payer des frais de mission à l’ambassadeur après un séjour à Cotonou. L’attaché réclamerait des justifications de dépenses effectuées à l’ambassadeur qui ne les lui auraient pas présentées.  L’attaché financier, assure le syndicat, a été rappelé alors qu’il attendait les pièces comptables qu’il réclame à l’ambassadeur pour mettre à jour sa comptabilité. Du côté du ministre Wadagni on apprend que l’attaché financier a été rappelé pour n’avoir exécuté les ordres à lui donnés.  Le ministre explique avoir ordonné au comptable  de  payer à l’ambassadeur et d’autres agents de l’ambassade du Bénin à Paris, leurs salaires qu’il aurait unilatéralement saisi pendant des semaines sous prétexte d’attendre des pièces justificatives de leurs parts. Selon le ministre, il fallait payer les salaires en attendant que les pièces ne viennent ou informer sa hiérarchie à Cotonou. Chose que le comptable s’était opposé à faire malgré l’instruction du ministre. Malgré la grogne des travailleurs, le ministre veut rester ferme sur sa position. Pour lui, il n’est pas question de revenir sur le rappel de l’agent comptable.

« Il a des compétences, on le  mettra à faire d’autres choses, mais il ne restera pas en poste » a confirmé le ministre estimant qu’on rappelle un agent « qui met à risques les deniers publics » et « ne suit pas les instructions ».