La Nouvelle Tribune

Guerre pour le contrôle de Porto-Novo pour 2011

se connecter
se connecter

Pour les observateurs avertis de la vie politique nationale, la réussite de cet événement apporte la preuve que Sofiath Onifadé est bien à la place qu’il faut si tant est que cette fille de Porto-Novo accomplit de tels exploits s’octroyant de ce fait l’admiration de ses frères étudiants de l’Ouémé. Le président de la république a certainement opéré le bon choix politique. Pour preuve, le milieu estudiantin en a témoigné, car c’est pour la première fois que l’on assiste à une présence aussi remarquable des étudiants de l’Ouémé en de pareilles circonstances. L’occasion était d’ailleurs bien choisie pour les étudiants de saluer les actions du chef de l’Etat et surtout pour la gratuité de l’inscription, les nombreuses réformes jugées salutaires au niveau de l’obtention des bourses et secours universitaires, l’amélioration progressive des conditions de vie des étudiants avec politique de désengorgement de l’Uac à la faveur de la création des centres universitaires sur toute l’étendue du territoire national En prenant appui sur cette dernière, Yayi ne parviendra-t-il pas à faire mordre la poussière au baron d’Adjinan avec l’appui de ses autres lieutenants ? Toujours est-il que Porto-Novo est fortement courtisée par les uns et les autres.

Benoît Mètonou