La Nouvelle Tribune

Guerre pour le contrôle de Porto-Novo pour 2011

Espace membre

A. HoungbédjiLe Prd face à un autre front (Sofiath Onifadé pour renverser la tendance)
Dans la perspective de l’élection présidentielle de 2011, les opérations de charme sont déjà en cours afin de conquérir le plus grand nombre d’électeurs. Le week-end écoulé, c’est le bastion électoral de Me Adrien Houngbédji qui a été ébranlé  par plusieurs meetings organisés par les partisans de son challenger de mars 2006.
Si le ministre Issa Badarou est un élément connu au bataillon, il n’en est pas de même pour Damer Sofiath Onifadé qui est annoncée pour bouleverser toutes les données dans la cité des Aïnonvi.

La forte mobilisation qu’il y a eu le week-end dernier autour du ministre Issa Badarou, est perçue par certains comme l’expression de l’hégémonie des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) sur la capitale du Bénin. A en croire les personnes présentes à ce meeting, la grande artisane de ce grand rassemblement est Dame Sofiath Onifadé, directrice de la l’antenne régionale du Cenou Porto-Novo. Elle a en effet, drainé une marrée humaine composée des étudiants du campus de Porto-Novo. Elle a montré une maîtrise de ce monde estudiantin difficile à gérer. S’il est vrai qu’elle a pu établir son empire sur ces étuidiants, il faut se demander si le Prd n’est pas en difficulté dans son fief traditionnel. En effet, nul n’ignore que depuis l’avènement du renouveau démocratique, la Prd a fait de Porto-Novo, sa chasse gardée. Mais, les deux voire trois dernières années, sa suprématie est fortement contestée. Aujourd’hui, c’est le tour de Mme Sofiath Onifadé de se positionner pour  pêcher dans la rivière de Me Houngbédji pour le compte de Boni.
{mosgoogle}
Pour les observateurs avertis de la vie politique nationale, la réussite de cet événement apporte la preuve que Sofiath Onifadé est bien à la place qu’il faut si tant est que cette fille de Porto-Novo accomplit de tels exploits s’octroyant de ce fait l’admiration de ses frères étudiants de l’Ouémé. Le président de la république a certainement opéré le bon choix politique. Pour preuve, le milieu estudiantin en a témoigné, car c’est pour la première fois que l’on assiste à une présence aussi remarquable des étudiants de l’Ouémé en de pareilles circonstances. L’occasion était d’ailleurs bien choisie pour les étudiants de saluer les actions du chef de l’Etat et surtout pour la gratuité de l’inscription, les nombreuses réformes jugées salutaires au niveau de l’obtention des bourses et secours universitaires, l’amélioration progressive des conditions de vie des étudiants avec politique de désengorgement de l’Uac à la faveur de la création des centres universitaires sur toute l’étendue du territoire national En prenant appui sur cette dernière, Yayi ne parviendra-t-il pas à faire mordre la poussière au baron d’Adjinan avec l’appui de ses autres lieutenants ? Toujours est-il que Porto-Novo est fortement courtisée par les uns et les autres.

Benoît Mètonou