La Nouvelle Tribune

Bénin : Aurelien Agbénonci expose les orientations diplomatiques du gouvernement

Espace membre

Deux mois et quelques jours après sa prise de fonction, le ministre des Affaires étrangères Aurelien Agbénonci a tenu, hier à la salle du fleuve jaune dudit ministère, une séance de travail avec l’ensemble du corps diplomatique accrédité près le Bénin. Occasion pour lui d’exposer les orientations du nouveau régime.

Promesse tenue. En prenant les rênes du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, Aurelien Agbénonci a promis de rencontrer l’ensemble du corps diplomatique accrédité près le Bénin. Hier, c’est dans une « salle du fleuve jaune » rénovée et rendue plus digne des hôtes de marque qu’elle est censée accueillir, que le ministre a échangé avec les différents ambassadeurs et consuls accrédités près le Bénin pour un débriefing diplomatique. «Cette rencontre se veut un creuset d’informations, d’échanges pour améliorer la coopération entre le Bénin et les différentes représentations accréditées», souligne le ministre Agbénonci. Il pense ainsi revitaliser les relations et l’ambiance de travail. Il a informé que le gouvernement de Patrice Talon fait du rayonnement du Bénin sur le plan international, une priorité. Le ministre a expliqué que le gouvernement compte mettre en place une diplomatie offensive. Tout en gardant sa dignité, l’Etat béninois veut aller à la chasse des compétences nationales comme internationales pour relancer son développement. Le gouvernement béninois va réviser sa carte et son  appareil diplomatiques. Le ministre Agbénonci a annoncé la fermeture de certaines représentations diplomatiques. La démarche n’a pas vocation à influencer les relations avec les pays concernés par cette mesure. Mais, le Bénin a le souci de réduire ses dépenses. C’est d’ailleurs pourquoi Il entend revoir à la baisse le nombre de ses ambassades.

Des questions nationales

Le ministre a profité de l’occasion pour annoncer que cette séance d’échanges va se tenir tous les deux mois en plus des réunions extraordinaires qui pourraient intervenir occasionnellement. Une initiative qui a reçu l’adhésion du corps diplomatique. Son porte-parole, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon près  le Bénin Daini Tsukahara a salué la démarche du ministre et la place importante accordée au corps diplomatique accrédité chez nous. L’ambassadeur a expliqué que cette rencontre était importante pour saisir les orientations de la nouvelle administration et avoir quelques informations sur des questions nationales. Le ministre a ensuite fait un bref bilan et les modalités de fonctionnement du gouvernement après un état des lieux. Ainsi, le président dans le souci de réduire les charges, a formé un gouvernement de 21 membres et certains organes comme le Haut commissariat pour la gouvernance concertée, ont été supprimés. La définition des attributions, de l’organisation et du fonctionnement des ces ministères a été faite, les audits des finances publics sont en cours. Le gouvernement a procédé à l’annulation de certains décrets qui ont une incidence financière insupportable. Aussi, le gouvernement a enclenché le processus de révision de la constitution pour, entre autres, instaurer le mandat unique, rendre autonome les institutions de la République.

Du fonctionnement du gouvernement  

A ce niveau, le ministre Agbénonci relève qu’il y a trois niveaux de discussions et de prises de décisions. En tenant compte de la nécessité et de la loi fondamentale du bénin, le conseil des ministres se tient les mercredis et dure au plus deux heures. Ensuite, il y a le Comité interministériel qui se tient tous les lundis et dont la durée est de trois heures au plus. Ce comité discute des détails des dossiers, les ministres portent les observations des techniciens de leurs départements et donnent leurs avis. Enfin, il y a le conseil présidentiel qui se réunit de manière ad’hoc quand il y a des sujets majeurs. Ce conseil est dirigé par le président de la République entouré des ministres d’Etat et des ministres concernés. Des échanges sont menés avec des propositions de solutions pour les dossiers en questions.

Avant le huis-clos avec l’ensemble du corps diplomatique, le ministre a laissé entendre que le gouvernement est décidé  à   agir dans la sobriété, l’efficacité et l’efficience et surtout à  tenir ses engagements