La Nouvelle Tribune

Projet Grand Porto-Novo: Nathaniel Koukpémédji expose les grandes lignes

Espace membre

Le projet dénommé « Grand Porto-Novo » deviendra bientôt une réalité. Grand Porto-Novo regroupe les communes de Porto-Novo et celles environnantes, notamment Sèmè-Kpodji, Adjarra, Avrankou, Aguégués et Akpro-Missérété.

L’initiateur de ce projet, en la personne de Nathaniel Koukpémédji, deuxième adjoint au maire de la commune d’Adjarra est monté au créneau hier à travers une conférence de presse tenue à l’hôtel Freedom Palace à Porto-Novo. L’objectif de cette sortie médiatique est de faire connaitre le projet aux populations de la ville d’Adjatchè et celles des communes environnantes.

Pour ce faire, le conférencier dira que c’est le projet du siècle pour cette région et c’est un projet qui daterait de longtemps et que les porto-noviens avaient en rêve. « Ce n’est pas une ambition personnelle, mais c’est l’ambition de toute une région » affirmera t-il. Mais quand on regard l’aspect de la ville de Porto-Novo aujourd’hui, ça ne reflète pas du tout l’image d’une capitale d’un pays » se désole Nathaniel Koukpémédji.

Selon ce dernier, c’est après une analyse profonde de la situation que les porto-noviens se sont rendu compte que notre capitale végète dans cet état. Comment faire pour ramener des ministères et d’autres infrastructures sociocommunautaires dans la ville capitale s’interroge t-il ? Pour y parvenir, dira Nathaniel Koukpémédji, il va falloir que ce projet se mette en route afin que ce rêve se concrétise.

Pour le deuxième adjoint au maire d’Adjarra, il faut fédérer la vieille ville de Porto-Novo avec les communes des banlieues. Il n’a pas manqué de parler des atouts dont dispose la ville capitale. Entre autres, par exemple, cette fédération permettra à Porto-Novo de devenir la plus grande ville du Bénin, de faire revenir ces ministères qui étaient présents à Porto-Novo qui connaîtra ainsi son vrai épanouissement.

Selon lui, pourquoi pas un aéroport international dans le Grand Porto-Novo. D’autres atouts par rapport au grand voisin du Nigéria n’ont pas été occultés par le conférencier qui a rassuré pour finir par réclamer l’adhésion des communes environnantes de Porto-Novo à ce projet.