La Nouvelle Tribune

Terrorisme : Des soutiens à l’international en faveur de l’initiative de Tévoèdjrè

Espace membre

Face à la recrudescence des actes terroristes, conflits et violences entre les religions surtout dans la région ouest-africaine, le professeur Albert Tévoèdjrè a mis en place l’« Initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel ». Un projet diversement apprécié et dont les soutiens fusent de toute part dans le monde. 

Ils viennent de partout. De la France au Canada, du Japon aux Etats-Unis, du Maroc à la Côte-d’Ivoire en passant par le Mali et le Nigéria, les soutiens sont incomptables. Personnalités publiques à divers niveaux, religieux, acteurs politiques, ils sont nombreux à soutenir le projet du frère Melchior. Entre autres, oluségun obásanjo (Nigeria, ancien President), Koichiro Matsuura (ancien directeur de l’Unesco), António Guterres (Portugais, Haut commissaire des Nations Unies pour les refugiés), Nicéphore Dieudonné Soglo(Bénin, ancien Président), Professeur Jean Ziegler (Suisse, rapporteur auprès de l’Onu), Henriette Diabaté (Côte-d’Ivoire, femme politique), Ivanir dos Santos (Brésil, défenseur des droits de l’homme) et bien d’autres personnalités mondiales.

Attaché à son engagement qui est de sensibiliser et d’éduquer les populations sur la nécessité de préserver la paix et contribuer au développement par l’instauration du dialogue interreligieux et interculturel, le professeur Albert Tévoèdjrè se voit encouragé dans son élan par ses multiples soutiens. Sa nouvelle approche sécuritaire basée sur le dialogue interreligieux et culturel en vue d’une lutte efficace contre le terrorisme permettra de