La Nouvelle Tribune

Bénin : Le plaidoyer de Luc Atrokpo à la mission de l'Afd

Espace membre

Le maire de Bohicon, Luc Atrokpo, président de l’Association nationale  des communes du Bénin (Ancb) a reçu le lundi 6 juin 2016,  dans la ville carrefour, une délégation de l’Agence française de développement (Afd). Cette visite s'inscrit dans le cadre de la mission de l’adaptation des villes aux changements climatiques.

L’Agence française de développement (Afd) a été reçue lundi dernier par le maire de la commune de Bohicon. A l’occasion de cette visite, l’autorité communale a plaidé pour la prise en compte par l'Afd de l'assainissement de Bohicon en vue du mieux-être de ses administrés. Le chargé de la mission à l’Afd, Nolwenn Bodo, a rassuré quant à l'étude de ce problème auquel sont confrontées les populations.

En dépit des efforts sans cesse croissants de la mairie de Bohicon à venir à bout de l’eau de ruissellement, ce phénomène saisonnier continue de causer des dégâts importants  dans la ville carrefour. Dans son plaidoyer face à la mission de l'AFD conduite à Bohicon par Nolwenn Bodo, Luc Atrokpo  s'est fait clair. En temps de pluie, explique le maire, l’eau de ruissellement vient de Djidja, Abomey, Zogbodomey et  Za-Kpota pour causer des dégâts à Bohicon, Lesquels sont matériels et malheureusement humains, il y a peu. Le maire Atrokpo a demandé aux partenaires de l’AFD de l’aider à soulager les peines des habitants de Bohicon. Autrement dit, il a plaidé pour la prise en charge et la résolution du problème. «Je prie l’AFD d’aider le conseil communal à trouver une solution adéquate et durable à l’eau de ruissellement et à l’érosion à Bohicon», a-t-il suggéré.

A la suite de son plaidoyer, le maire et ses hôtes ont suivi une projection de film dans laquelle, l’eau de ruissellement dicte sa loi dans les rues de la ville carrefour. La délégation a pris connaissance  du phénomène et de ses corollaires dans la localité.

L’assurance de l’AFD

En vue de toucher du doigt les réalités, la délégation française a effectué une visite sur le terrain. Les membres de la mission de l’AFD ont visité la voie Kokounon, la voie qui mène à  Lissèzoun et le carrefour Lègbaholi. Ils ont constaté de visu ce qu’ils ont entendu et vu dans la projection.

«Nous avons vu les conséquences de l’eau de ruissellement et de l’érosion à Bohicon. Nous allons en tenir compte dans nos études de faisabilité », a rassuré le chef de projet à l’AFD, Claire Vigé-Héli. «L’objectif de notre mission est de comprendre les spécificités de Bohicon. Nous avons touché du doigt les réalités. Dans un an au plus  tard, nous déposerons le rapport d'étude pour passer à l’étape suivante éventuellement », a précisé le chargé de mission à l’AFD, Nolwenn Bodo.

Si le plaidoyer du maire se révèle favorable, l'AFD emboîterait le pas à Bohicon, à la BOAD, à la BIDC et au PAURAD qui assurent actuellement des travaux de pavage déjà en cours dans la ville.

Il faut signaler que les membres de la mission de l’AFD ont visité également le jardin des handicapés de Honmèho ; des handicapés, qui refusent de quémander dans les maisons et aux abords des rues, et qui ont sollicité l’aide de l’AFD pour développer des  activités génératrices de revenus.

Journée marathon  

Avant ces travaux avec l'AFD, le maire Luc Atrokpo a procédé, lundi matin,  au lancement de l'examen du Certificat d’étude primaire (CEP) session de juin 2016 à l’Ecole primaire publique (EPP) de Gbangnicon. Il a invité les candidats à bien travailler. L’autorité communale a rappelé aux candidats,  sa promesse d’offrir des  VTT aux admis  les plus méritants. En compagnie de la délégation communale, le maire de Bohicon a sillonné quelques centres de composition pour constater de visu, le bon déroulement de l’examen sur le territoire de la ville.

Luc Atrokpo a reçu  également, les élèves du collège « Le Bon Berger » de Godomey. Ces apprenants sont venus saluer l’autorité communale pour ses nombreuses œuvres de développement. Ils considèrent Luc Atrokpo comme une « providence de la République ».  Ainsi, les apprenants dudit collège l’ont matérialisé sur un tableau qu’ils ont offert au maire de Bohicon dans une ambiance festive. Les chants, les danses et les poèmes ont meublé cette rencontre historique