La Nouvelle Tribune

Calvaires des populations de Massè/Usine Nocibe: Idji Kolawolé interpelle le gouvernement

Espace membre

Les populations vivant dans l’arrondissement de Massè, commune d’Adja-Ouèrè vivent le calvaire et les affres de l’usine de Nocibe. Elles sont régulièrement objets de maladies et victimes de nombreuses détonations assourdissantes des explosifs utilisés dans les carrières d’exploitation du gisement et qui provoquent souvent des écroulements à plusieurs kilomètres à la ronde.

Cette situation cause des dommages graves sur la santé des paisibles populations de cette localité. Se proposant défenseur de ces âmes innocentes de la localité de Massè, le président du groupe parlementaire UN, Kolawolé Antoine Idji, vient d’interpeler le gouvernement. Lire l’intégralité de ses questions avec débat au gouvernement.

Questions orales avec débat

Objet : Les installations de la Nocibe

Installé dans l’arrondissement de Massè, commune d’Adja-Ouèrè, la Nouvelle cimenterie du Bénin (Nocibe) est un complexe cimentier qui est censé apporter le bonheur aux populations de la région, si on s’en tient aux assurances données au pays par le président Boni Yayi. Mais depuis plusieurs mois, les riverains de cette unité industrielle cimentière vivent un calvaire des plus inhumains. En effet, les populations sont exposées quotidiennement aux détonations assourdissantes des explosifs utilisés dans les carrières d’exploitation du gisement qui provoquent jusqu’à l’écroulement à plusieurs kilomètres à la ronde et causent des dommages graves à la santé des populations sans défense.

Au regard de cette situation et en application de l’article 106 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, il est demandé au gouvernement de fournir à la représentation nationale les réponses relatives aux préoccupations suivantes :

1- Quelles ont été les dispositions prévues dans les documents d’études environnementales préalables à l’installation de l’usine ?

2- Quelles sont les clauses du contrat de cette entreprise avec le gouvernement en ce qui concerne sa contribution à la vie et au bien-être des populations riveraines, en particulier celles de l’arrondissement de Massè, et de la commune d’Adja-Ouèrè ?

3- Quelles exonérations ou autres régimes particuliers exceptionnels ont été accordés à la société et que peut-on dire de l’apport de la Nocibe à l’économie de la République du Bénin ?

Porto-Novo, le 26 mai 2016

Kolawolé A. IDJI