La Nouvelle Tribune

Boucle ferroviaire et dissolution de l’Ige : L’absence du gouvernement bloque les dossiers

Espace membre

Les dossiers « boucle ferroviaire » et dissolution de l’Inspection générale de l’Etat (Ige) continuent de souffrir sur la table des honorables députés. Ces dossiers, on se rappelle, avaient été introduits depuis la 6è législature sous le président Mathurin Nago.

Mais depuis, l’examen de ces deux dossiers peine à se concrétiser. Les deux questions d’actualité ont été posées par le député Eric Houndété, actuel premier vice-président de l’Assemblée nationale. Malheureusement, invité hier pour défendre ces dossiers en plénière, le gouvernement a une fois encore brillé par son absence à l’hémicycle.

Déçus, les députés ont demandé le renvoi de l’examen de ces deux dossiers à jeudi prochain en attendant que l’institution parlementaire saisisse une fois encore le gouvernement pour le rappeler à l’ordre. Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Hougbédji, dans ses propos, a fait comprendre à ses collègues que si le gouvernement a été absent, c’est peut-être parce qu’il ne s’est pas encore suffisamment imprégné des dossiers puisque les ministres ont pris fonction il y a quelques semaines.

Lire Dissolution de l’IGE : Eric Houndété demande des explications au gouvernement

Un autre dossier qui devrait être également examiné hier en plénière est le projet de loi portant autorisation de ratification d’adhésion à la Convention internationale de Kyoto à la certification et l’harmonisation des régimes douaniers réguliers. Dans le cadre de cet examen, le gouvernement a encore brillé par son absence. C’est dire que ces trois dossiers pourraient revenir sur le tapis  la semaine prochaine